Mon­tage EAW 365

La fixa­tion spé­cial rails Pi­ca­tin­ny

Armes de Chasse - - Sommaire - Laurent Be­du

La fixa­tion spé­cial rails Pi­ca­tin­ny

Quel est le point com­mun entre des ca­ra­bines aus­si dif­fé­rentes que la Mer­kel RX-He­lix, la Sauer 303, la Steyr Scout ou en­core la Pfeif­fer SR2 ? Toutes sont coif­fées d’un rail Pi­ca­tin­ny pour la fixa­tion d’une op­tique, lu­nette ou point rouge. Les fa­bri­cants de mon­tages de­vaient ré­agir !

Les ca­ra­bines mo­dernes sur­mon­tées d’un rail Pi­ca­tin­ny – aux­quelles il faut ajou­ter toutes celles sur les­quelles un rail amo­vible est pro­po­sé en op­tion ou comme ac­ces­soire – com­posent dé­sor­mais une offre consé­quente que les fa­bri­cants eu­ro­péens de mon­tages ne pou­vaient igno­rer. Pas ques­tion en ef­fet de lais­ser les Amé­ri­cains (Wea­ver, Leu­pold) seuls sur ce cré­neau en ex­pan­sion. Voi­là pour­quoi fleu­rissent un peu par­tout de nou­veaux dis­po­si­tifs de mon­tage pour rail Pi­ca­tin­ny ou Wea­ver. Si les mon­tages amé­ri­cains sont le plus sou­vent fixes ou dé­mon­tables, mais sans l’as­su­rance d’un re­tour au ré­glage ini­tial, la plu­part des eu­ro­péens sont amo­vibles et as­surent une conser­va­tion par­faite du ré­glage op­tique entre deux dé­poses. Le 365 est la nou­veau­té 2014, le der­nier-né des mon­tages Ernst Apel, fa­bri­cant al­le­mand plus connu chez nous sous son acro­nyme, EAW ( pour Ernst Apel Wurzbürg). Le point fort de ce nou­veau mon­tage ? La ga­ran­tie d’un re­tour à zé­ro à l’is­sue de plu­sieurs dé­mon­tages. Il s’agit d’un mon­tage à col­lier, pro­po­sé en 30 et 25,4 mm de dia­mètre, soit les normes in­ter­na­tio­nales et his­to­ri­que­ment eu­ro­péennes pour le pre­mier et amé­ri­caines pour le se­cond. La confi­gu­ra­tion est bi­par­tite, avec deux col­liers mon­tés cha­cun sur un sup­port consti­tuant l’em­base du mon­tage, qui vien­dra s’an­crer au rail de la ca­ra­bine. Sur le cô­té droit de l’em­base se trouve un le­vier de ser- rage pi­vo­tant ho­ri­zon­ta­le­ment, de l’avant vers l’ar­rière sur 180 de­grés en­vi­ron. Sous les deux em­bases, une mâ­choire ré­trac­table avance et re­cule sous l’ac­tion du le­vier. L’em­base avant com­porte en plus une por­tée de re­cul qui vien­dra se glis­ser entre deux rails. En fer­mant les le­viers, c’est-à-dire en les fai­sant pi­vo­ter, la mâ­choire se re­ferme sur le haut du rail ver­rouillant so­li­de­ment la lu­nette et son mon­tage.

A l’épreuve des dé­mon­tages

Ce prin­cipe est ce­lui que l’on trouve chez les autres mon­tages Pi­ca­tin­ny du mar­ché, à deux dif­fé­rences près. Sur les concur­rents du 365, le ver­rouillage des em­bases se fait gé­né­ra­le­ment en ser­rant un pa­pillon ou une large mo­lette, ce qui est fiable et simple. Ce­la ne donne tou­te­fois pas l’as­su­rance que le ser­rage se­ra le même après un ou plu­sieurs dé­mon­tages, que le re­tour à la pré­ci­sion ini­tiale se­ra au ren­dez- vous. C’est pour le­ver ce doute que l’équipe d’EAW a conçu ce mon­tage amo­vible qui offre un ser­rage cons­tant, quel que soit le nombre de dé­poses, en ver­tu du fait que le le­vier re­vient tou­jours en bu­tée à l’ar­rière de l’em­base. Autre bon point, la grande lon­gueur du le­vier (40 mm) fa­ci­lite le ver­rouillage et dé­mul­ti­plie la force du doigt pous­seur. Nous avons tes­té ce mon­tage sur une ca­ra­bine Mer­kel RX-He­lix avec des col­liers de 30 mm en mul­ti­pliant les mon­tages et dé­mon­tages. Toutes les opé­ra­tions se sont dé­rou­lées fa­ci­le­ment et à au­cun mo­ment le ré­glage de la ca­ra­bine et de son op­tique n’a été mo­di­fié. Ce mon­tage EAW 365 est dis­po­nible chez votre ar­mu­rier et est an - non­cé à par­tir de 415 €.

La lu­nette et son mon­tage se mettent en place on ne peut plus sim­ple­ment : on les pose et on les ver­rouille en pous­sant les deux bras vers l’avant.

Le mon­tage existe en dia­mètres de 30 et 25,4 mm.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.