R8 contre Ma­ral et He­lix

Des lec­teurs ar­bitrent le match Bla­ser, Mer­kel, Brow­ning

Armes de Chasse - - Som­maire - Laurent Be­du

Vous ar­bi­trez le match Bla­ser, Mer­kel, Brow­ning

En créant la R93, Bla­ser in­ven­tait plus qu’une arme : une ca­té­go­rie d’armes de chasse à ca­non rayé, les ca­ra­bines à ver­rouillage li­néaire. Une fa­mille au­tre­fois mo­no­po­lis­tique de­ve­nue très concur­ren­tielle ces der­niers mois.

En 1993, Bla­ser créait tout à la fois une arme et une nou­velle fa­mille de ca­ra­bines. Une arme per - met­tant d’en­chaî­ner les tirs à grande vi­tesse grâce à un ré­ar­me­ment ac­cé­lé­ré. Avant la Bla­ser, vous de­viez pour ré­ar­mer votre ca­ra­bine le­ver, ti­rer, re­pous­ser et re­fer­mer son le­vier de cu­lasse. Quatre opé­ra­tions pour éjec­ter l’étui vide de la car­touche ti­rée et en cham­brer une nou­velle. A la place, la Bla­ser im­po­sait seule­ment deux gestes, ti­rer et re­pous­ser. Un gain de temps consi­dé­rable et une puis­sance de feu ac­crue au poste face à une com­pa­gnie de san­gliers ra­pide et dense. Forte de cette in­no­va­tion et d’autres qua­li­tés – ca­non in­ter­chan­geable, grande pré­ci­sion, dé­tente nette et sans course –, la R93 connut très vite le suc­cès au point de se vendre à près de 200000 exem­plaires en dix-sept an­nées, un re­cord. Ces ré­sul­tats firent des en­vieux qui ne tar­dèrent pas à pro­po­ser à leur tour une ca­ra­bine à ver­rouillage li­néaire. Mal­heu­reu­se­ment pour eux, l’hé­gé­mo­nie Bla­ser était en marche et ses concur­rentes ont toutes dis­pa­ru au­jourd’hui, à l’ex­cep­tion de la Heym SR30 lan­cée en 1996. A l’époque, nous réa­li­sions, dans les co­lonnes de Connais­sance de la Chasse, un com­pa­ra­tif entre les Bla­ser R93, Heym SR30 et Mau­ser 96, les trois pre­mières re­pré­sen­tantes his­to­riques de la ca­té­go­rie des li­néaires. Au­jourd’hui, quatre ans après son lan­ce­ment, la Bla­ser R8, qui en­dosse la lourde tâche de suc­cé­der à la R93, doit faire face à une nou­velle concur­rence, la Mer­kel RXHe­lix, ap­pa­rue en 2011, ain­si que la Brow­ning Ma­ral, dé­voi­lée l’an pas­sé. Or­ga­ni­ser un match entre ces ca­ra­bines ré­centes, que nous vous avons dé­jà pré­sen­tées dans ces mêmes pages mais sans ja­mais les confron­ter les unes aux autres, nous sem­blait une né­ces­si­té. A ces deux ca­ra­bines nous au rions pu as­so­cier la Ver­ney-Car­ron LA ou en­core la Krie­ghoff Sem­prio. Mais nous y avons re­non­cé car, outre le fait qu’il est dé­li­cat de réa­li­ser un com­pa­ra­tif avec un trop grand nombre de concur­rentes, le sys­tème de ré­ar­me­ment dif­fé­rent de ces deux armes ris­quait de ve­nir faus­ser les ré­sul­tats du test. C’est à quatre lec­teurs, quatre chas­seurs du dé­par­te­ment des Bou­ches­du-Rhône où se trou­vait le stand de tir ac­cueillant notre test, que nous avons don­né le rôle d’ar­bitres. Nos tes­teurs se sont vu confier une Bla­ser R8 Spor­ter Clas­sic, pré­sen­tée dans notre pré­cé­dent nu­mé­ro, une Mer­kel RX-He­lix Ex­plo­rer et une Brow­ning Ma­ral. La Mer­kel et la Brow­ning étaient cham­brées pour le .30-06, et la Bla­ser pour le .308, le ca­non de .30-06 n’étant pas dis­po­nible lors du test. Mais ces ca­libres sont proches en termes de re­cul, les concur­rentes par­taient sur des bases égales. Nous avons de­man­dé à nos lec­teurs de ju­ger les armes sur des cri­tères pré­cis : es­thé­tique, prise en main, ma­nia­bi­li­té, confort de tir et de ré­ar­me­ment ou en­core qua­li­té de l’ar­meur et de la dé­tente. Avant de vous faire dé­cou­vrir les ré­sul­tats de cet es­sai dans les pages qui suivent, voi­ci un pe­tit rap­pel des forces en pré­sence.

Bla­ser R8

C’est bien sûr la ver­sion à char­geur bloc dé­tente amo­vible de la R 93, mais pas seule­ment. La R8 pos­sède un ver­rou sur­di­men­sion­né, une came de sé­cu­ri­té lo­gée sous la cu­lasse mo­bile et une crosse à busc droit. Pla­cée dans la ligne di­recte de la R93, dont elle re­prend le sys­tème d’ar­me­ment et de ver­rouillage, elle en est éga­le­ment la ver­sion amé­lio­rée. Pour cet es­sai, nous avons confié à nos tes­teurs la ver­sion Spor­ter Clas­sic de la R8, une ca­ra­bine « tout bois » avec une crosse en­glo­bante dans le style des belles amé­ri­caines conçues pour le mar­ché amé­ri­cain jus­te­ment et… fran­çais, le seul d’Eu-

rope à com­mer­cia­li­ser ces ver­sions. Pour le reste, le mo­dèle re­prend les prin­cipes des R8 Clas­sic, avec une cu­lasse mo­bile mon­tée sur rails qui avance, re­cule et se ver­rouille par une ou­ver­ture des pé­tales de la tête de cu­lasse. Tout est amo­vible et in­ter­chan­geable sur cette arme. Ca­non, cu­lasse à droite ou à gauche, char­geur et mon­tage op­tique, avec qua­si­ment tous les ca­libres dis­po­nibles. Prix de dé­part en ver­sion bois : 3200 €.

Mer­kel RX-He­lix

Elle fut dé­voi­lée quelques se­maines après la Bla­ser R8 mais vit réel­le­ment le jour un an plus tard. Elle est do­tée d’un char­geur amo­vible en simple pile et, comme la Bla­ser, d’un ar­meur de sé­cu­ri­té. Un sys­tème de came dé­mul­ti­pli­ca­trice per­met de ré­ar­mer en re­cu­lant et re­pous­sant le le­vier de 6,5 cm seule­ment alors que l’en­semble re­cule de 13 cm. Ce dis­po­si­tif au­to­rise le lo­ge­ment de la cu­lasse mo­bile dans une car­casse fer­mée sur l’ar­rière, l’em­pê­chant de re­ve­nir vers le vi­sage du ti­reur. A la dif­fé­rence de la Bla­ser, la RX se ver­rouille par une ro­ta­tion en hé­lice de sa tête de cu­lasse mais, comme la Bla­ser, son le­vier se tire et se re­pousse de fa­çon li­néaire. Le ca­non est in­ter­chan­geable sans ou­til, comme la tête de cu­lasse, mais l’offre de ca­libres, no­tam­ment pour les plus gros et les plus puis­sants, est net­te­ment plus ré­duite que sur la R8. Nous avons pro­po­sé à nos tes­teurs la ver­sion à mon­ture syn­thé­tique et crosse à busc ré­glable de cette ca­ra­bine, ce qui lui a sans doute nui face à ses concur­rentes à crosse bois, no­tam­ment pour les notes d’es­thé­tique et de prise en main. Prix de dé­part en ver­sion bois : 3155 €.

Brow­ning Ma­ral

Pré­sente dans notre pays de­puis l’ou­ver­ture 2013, elle est la pe­tite der­nière de notre pa­nel. Nous la tes­tions dès jan­vier 2013, trois mois avant sa pré­sen­ta­tion of­fi­cielle à l’Iwa. C’est une arme à ver­rouillage li­néaire comme ses deux concur­rentes, dont elle se dis­tingue sur un point : elle ne né­ces­site plus qu’un geste pour être ré­ar­mée. On tire le le­vier et on le re­lâche. Un res­sort de rap­pel re­ferme la cu­lasse avec une force ré­gu­lière et l’as­su­rance que la car­touche est bien cham­brée. Proche de la Bar Ze­nith Wood dont elle par­tage les lignes, elle en re­prend aus­si le sys­tème de ré­ar­me­ment, une mé­ca­nique créée en 1966 et ja­mais prise en dé­faut. Le ca­non est fixe et l’arme n’offre donc pas l’in­ter­chan­gea­bi­li­té et la po­ly­va­lence des deux autres. L’offre de ca­libres est éga­le­ment plus res­treinte. Mais son char­geur 10 coups en .3006 pour­rait dé­ci­der de nom­breux ama­teurs de bat­tues.

Prix de dé­part en ver­sion bois : 2390 €. Vous connais­sez les forces en pré­sence, en­trons au coeur du match et lais­sons la pa­role à nos quatre lec­teurs.

Avec la Mer­kel, la course du le­vier de 6,5 cm seule­ment dé­place la cu­lasse mo­bile sur 13 cm.

La R8 au ré­ar­me­ment. La cu­lasse re­cule juste as­sez pour éjec­ter l’étui vide, le ti­reur la re­pousse pour ti­rer de nou­veau.

La R8 Spor­ter Clas­sic pos­sède

des lignes très amé­ri­caines grâce à sa crosse in­té­gral bois.

La RX-He­lix est ca­rac­té­ri­sée

par son boî­tier fer­mé qui em­pri­sonne la cu­lasse mo­bile.

Sur la Ma­ral, le ti­reur re­lâche le le­vier d’ar­me­ment

après l’avoir re­cu­lé, la cu­lasse mo­bile se re­ferme

toute seule.

La Ma­ral, en .30-06, pos­sède

un char­geur 10 coups.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.