3 0 8, Bin­go !

Armes de Chasse - - Edito - Bonne lec­ture à toutes et à tous, Laurent Be­du

L’ été fut des plus stu­dieux… Plu­sieurs mo­dèles de ca­ra­bines, de lu­nettes, des balles aus­si à tes­ter sur le ter­rain, à l’ap­proche des bro­cards et de quelques re­nards, un peu par­tout en France et en Al­le­magne… Une ver­sion fes­tive des de­voirs et ca­hiers de va­cances de mes plus jeunes an­nées – où il s’agis­sait de ne pas perdre sous le so­leil es­ti­val ce qui avait été du­re­ment ac­quis au cours des mois gris et plu­vieux de l’au­tomne et de l’hi­ver – qui m’a per­mis de réa­li­ser de nom­breuses ap­proches et de ti­rer plu­sieurs bro­cards. Si à chaque fois mon équi­pe­ment était dif­fé­rent ou presque, une constante s’im­po­sait néan­moins, trois des quatre ca­ra­bines es­sayées étaient cham­brées pour le .308 Win­ches­ter. Un ca­libre long­temps in­ter­dit en France et li­bé­ré il y a quelques mois avec le .30-06 ou le 8x57IS. Jusque-là, j’avais uti­li­sé le .308 Win­ches­ter à plu­sieurs re­prises, mais à l’étran­ger et uni­que­ment lors de bat­tues de san­gliers. De ces es­sais à l’ex­té­rieur de nos fron­tières je ne gar­dais pas un sou­ve­nir im­pé­ris­sable, ou plu­tôt si, mais pour de mau­vaises rai­sons. Les tirs sur cibles avaient certes fait la preuve de la re­mar­quable pré­ci­sion in­trin­sèque de cette pe­tite mu­ni­tion, plé­bis­ci­tée d’ailleurs par les sni­pers de nom- breuses forces ar­mées, dont le Raid, ce qui n’est pas rien. Mais sur le ter­rain, face à des san­gliers puis­sants et lan­cés, j’avais été dé­çu par son manque de pou­voir d’ar­rêt, sans doute aus­si parce que le punch du 9,3 x62 me com­blait de­puis des an­nées et avait quelque peu dé­for­mé ma fa­çon de pen­ser. Le re­la­tif manque de puis­sance du .308, et sur­tout des balles que j’uti­li­sais alors, avait eu pour consé­quence, et à deux re­prises, d’at­tri­buer à mon voi­sin des san­gliers qu’il avait ti­rés après moi. Notre homme avait été fé­li­ci­té et avait re­çu les hon­neurs pour ces san­gliers qui n’avaient même pas bou­gé une écoute à ma balle de .308. Mais quand l’exa­men post-mor­tem eut prou­vé que mes balles les avaient bel et bien at­teints au dé­faut de l’épaule, très spor­ti­ve­ment mon voi­sin était ve­nu me re­mettre ses bri­sées. Néan­moins, pour lui comme pour moi, il était dif­fi­cile de sa­vou­rer vé­ri­ta­ble­ment ces tirs. Si, pour toutes ces rai­sons, le .308 Win­ches­ter fai­sait par­tie des ca­libres que je vou­lais es­sayer de nou­veau, mais à l’ap­proche, il s’agis­sait d’une en­vie sans gourmandise ni im­pa­tience. Et pour­tant ! Le bi­lan de cet été stu­dieux, donc, est mé­mo­rable. Les bro­cards ti­rés avec ce ca­libre, au dé­faut de l’épaule, pré­ci­sonsle, se sont tous ef­fon­drés sur place. Au­cun n’a été ca­pable d’es­quis­ser le moindre mouve- ment. Fou­droyés. Eteints. Comme par ma­gie. A la dé­to­na­tion et au bruit sourd de l’im­pact suc­cé­dait la dis­pa­ri­tion du bro­card, ava­lé, en­glou­ti, as­pi­ré par le sol. Au point par­fois de re­cher­cher un peu trop lon­gue­ment l’ani­mal ti­ré lorsque les re­pères vi­suels avaient été pris dans la pré­ci­pi­ta­tion. Certes, les balles, des Re­ming­ton Core-Lokt de 9,7 g (150 grains) et des RWS Evo­green de 8,8 g (136 grains), ont toutes at­teint le point vi­sé, pour au­tant, après de nom­breuses sai­sons d’ap­proche – quand on aime, on ne compte pas – ja­mais, au grand ja­mais, je n’avais pu ob­ser­ver de ré­sul­tats aus­si spec­ta­cu­laires et sur­tout ré­pé­tés avec des tirs de tho­rax. Les .270 Win­ches­ter et WSM, les .300 Ma­gnum, les 7x64 à balles ra­pides et lé­gères type KS de 8,2 g ou DK de 10 g, les 6x62 Frères, 6,5 x57, .243 Win­ches­ter et WSSM, les 7x57 R et tous les autres ca­libres plus ou moins exo­tiques, cé­lèbres ou confi­den­tiels tes­tés à l’ap­proche ne m’ont ja­mais fait une telle im­pres­sion. J’avais un peu la sen­sa­tion d’avoir entre les mains non pas une ca­ra­bine mais une ba­guette ma­gique, le ticket ga­gnant du Loto, ou plu­tôt du Bin­go. Un jeu où, pour ga­gner, il fal­lait jouer le 3, le 0 et le 8. Bin­go !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.