Brut ou brillant ?

Armes de Chasse - - Rechargement -

Lors de sa fa­bri­ca­tion, l’étui su­bit un re­cuit du col­let après chaque phase d’éti­rage. Cette étape est in­dis­pen­sable à sa sur­vie car plus le lai­ton est tra­vaillé, plus il est écroui, et donc dur et cas­sant. Après le for­mage fi­nal et le der­nier re­cuit du col­let, les étuis sont éga­le­ment po­lis. Ce­la n’a pas tou­jours été le cas, au­tre­fois, les en­car­tou­cheurs lais­saient vi­sible le re­cuit du col­let, consi­dé­ré comme un gage du soin ap­por­té à leur fa­bri­ca­tion. Au­jourd’hui, on aime ce qui brille et il s’agit de pro­po­ser le pro­duit le plus flat­teur pos­sible.

Des car­touches RWS de dif­fé­rentes époques, le re­cuit est vi­sible à gauche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.