Le .260 Re­ming­ton ou l’oc­ca­sion ra­tée

Armes de Chasse - - Dossier -

La car­touche lan­cée par Re­ming­ton en 1997 n’est que la ver­sion of­fi­cielle et stan­dar­di­sée de dif­fé­rents wild­cats ap­pa­rus dès la sor­tie du .308 Win­ches­ter en 1952. En fait, c’est A-Square qui l’a stan­dar­di­sée sous l’ap­pel­la­tion 6,5-08 A-Square, mais, pour dif­fé­rentes rai­sons, c’est Re­ming­ton qui l’of­fi­cia­lise. Ba­sée sur l’étui de la .308 Win­ches­ter, la .260 Re­ming­ton est le pen­dant mo­derne des 6,5 x 57 et 55. Son avan­tage ré­side dans ses di­men­sions ré­duites qui per­mettent l’uti­li­sa­tion de boî­tiers courts. Mal­heu­reu­se­ment, Re­ming­ton ré­itère l’er­reur faite avec sa 6,5 Ma­gnum et la pro­pose sur­tout dans ses mo­dèles Se­ven à ca­non court, en deux char­ge­ments, avec une com­mu­ni­ca­tion de mar­chand et non de ba­lis­ti­cien. Son suc­cès reste li­mi­té, sauf chez les ti­reurs qui connaissent ou dé­couvrent les ver­tus des balles de ca­libre .264. Pour ce­lui qui n’aime pas Hor­na­dy mais ap­pré­cie le 6,5 mm dans un boî­tier court, c’est l’op­tion à choi­sir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.