La gra­vure et les ca­ra­bines ar­ti­sa­nales

Armes de Chasse - - Coulisses -

Toutes les par­ties vi­sibles peuvent être re­cou­vertes de rin­ceaux, être gra­vées en de­mi-fond creux ou même ci­se­lées, l’es­sen­tiel est de res­ter en har­mo­nie avec la fi­na­li­té de la ca­ra­bine. Les feuilles de chêne et les edel­weiss n’ont pas leur place sur une .458 Lott afri­caine et l’on voit mal un léo­pard s’al­lon­ger sur la sous-garde d’une stut­zen en ca­libre de mon­tagne. Gar­dons à l’es­prit que c’est le nom de l’ar­mu­rier qui fi­gure sur l’arme et que les op­tions d’un goût dou­teux res­te­ront as­so­ciées à l’au­teur. Fa­bri­cant et gra­veur se gran­di­ront en re­fu­sant de se re­nier en ac­cep­tant n’im­porte quel type de gra­vure, même gras­se­ment dé­frayé.

Une belle gra­vure, ce n’est pas l’im­por­tance de la sur­face cou­verte ! C’est une qua­li­té d’exé­cu­tion et une har­mo­nie d’en­semble.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.