Valère No­va­ri­na

L’Or­gane du lan­gage, c’est la main

Art Press - - LIVRES - Di­dier Ar­nau­det

Ar­gol

On sent d’em­blée que Valère No­va­ri­na a vou­lu éta­blir avec ce livre un rap­port sin­gu­lier, et donc en faire l’es­pace d’une ef­fer­ves­cence éclai­rante où il lui est na­tu­rel d’oc­cu­per une place cen­trale. C’est un dia­logue avec Ma­rion Ché­ne­tier-Alev, spé­cia­liste de son théâtre. Le dra­ma­turge y évoque son en­fance en Haute-Sa­voie, ses pre­miers écrits, « des pen­sées dis­per­sées, je­tées, des sigles, des sché­mas of­fen­sifs », les per­son­nages de cette ré­gion du Cha­blais et les évé­ne­ments qui les ont fa­çon­nés dans l’épais­seur d’un mys­tère aux mul­tiples cou­tures, les longues marches, l’éveil au théâtre et « le grand dé­mon­tage du corps hu­main » ré­vé­lé par Louis de Fu­nès. Il pointe l’im­por­tance de sa pra­tique de la pein­ture et du des­sin dans sa re­la­tion di­recte, sti­mu­lante aux mots re­tour­nés, ren­ver­sés, et cerne l’en­jeu de son pas­sage à une mise en scène dé­ta­chée de toute di­rec­tion d’ac­teur, mais ba­sée sur la res­tau­ra­tion du contact entre l’ac­teur et le texte. Chez No­va­ri­na, tout re­vient constam­ment au lan­gage, tout de­vient si­gnal d’une mo­bi­li­té sans re­pos. Dans cet échange, la pa­role prend l’al­lure d’une force mus­cu­laire qui saute de ques­tion en ques­tion pour im­po­ser sa pré­sence vive, concen­trée, ani­male. Pas ques­tion de bai­gner dans « une am­biance, une émo­tion dif­fuse ». Il s’agit de pro­vo­quer « un orage à épi­sodes ». Le lan­gage doit nous re­ti­rer tout re­père, tout re­fuge et « nous re­con­duire à l’ins­tant in­stable ». Cet ou­vrage, en­ri­chi par des des­sins, pein­tures, pho­to­gra­phies de spec­tacles et une an­tho­lo­gie de textes, se si­tue du cô­té d’une ma­nière de faire mar­quée par « l’em­preinte de la main ». Celle-ci ras­semble des sons et des pen­sées, des rires et des drames, des dé­cro­chages et des sur­ca­drages, et leur donne une am­pli­tude for­cé­ment par­lante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.