Mi­chel Jour­niac

Écrits

Art Press - - LIVRES - Léa Bis­muth

Beaux-arts de Pa­ris édi­tions

Cette pu­bli­ca­tion très com­plète re­trace chro­no­lo­gi­que­ment les étapes de la vie et de l’oeuvre de l’un des re­pré­sen­tants les plus sul­fu­reux de l’art cor­po­rel en France. Tout com­mence en 1962 : Mi­chel Jour­niac écrit une lettre à son père spi­ri­tuel ex­pli­quant l’aban­don de « toute orien­ta­tion sa­cer­do­tale ». Dans cette longue confes­sion phi­lo­so­phique, il évoque son ho­mo­sexua­li­té, ses dé­cou­vertes es­thé­tiques et es­quisse l’oeuvre à ve­nir : l’ob­ses­sion de l’in­car­na­tion, de la réu­nion de l’âme et du corps, du ri­tuel de la trans­sub­stan­tia­tion consis­tant à conver­tir le pain et le vin en corps et en sang chris­tiques. Ce­la le mè­ne­ra aux per­for­mances sa­cri­fi­cielles que l’on connaît, à la Messe pour un corps (1969), ma­ni­fes­ta­tion ri­tua­li­sée dans la­quelle l’ar­tiste in­vite l’au­dience à com­mu­nier, lui of­frant du bou­din réa­li­sé avec son propre sang. Dès 1968, il écrit un long poème, le Sang nu, et laisse de­vi­ner ses in­fluences lit­té­raires, des écri­vains de la chair : To­ny Du­vert, Bur­roughs, Ge­net, Sade ou Guyo­tat qui réa­lisent à ses yeux un « sur­gis­se­ment d’un sexuel ir­ré­pres­sible dans le mot, une trans­sub­stan­tia­tion du mot ». Dans les an­nées 1970, il en­tame éga­le­ment un tra­vail critique, s’ap­puyant sur la littérature ou le ci­né­ma et signe alors ses textes pu­bliés dans la re­vue artTi­tudes sous les pseu­do­nymes de Jean Mou­lier ou de Mi­chel Bur­ckel. Pa­ral­lè­le­ment, il ac­corde des en­tre­tiens, ouvre des dis­cus­sions par­fois hou­leuses avec d’autres ar­tistes, dont les mo­ments les plus sa­vou­reux ont lieu avec Gi­na Pane. Jour­niac y dé­fi­nit l’art comme un « NON », un « re­fus », une « pol­lu­tion ». En 1994, veille de sa mort, il cla­me­ra en­core: « Il y a une ur­gence d’in­car­na­tion […] si l’on peut par­ler d’Art cor­po­rel, c’est dans cette né­ces­si­té qu’il s’ori­gine. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.