Christine Jor­dis

William Blake ou l’in­fi­ni

Art Press - - LIVRES - Mi­chel Vi­gnard

Albin Mi­chel

Le naïf, c’est éty­mo­lo­gi­que­ment le na­tif, ce­lui qui gran­dit à l’in­té­rieur des fron­tières de sa nais­sance. Christine Jor­dis rap­pelle, dans ce livre si­tué entre la bio­gra­phie, l’es­sai et le ré­cit, que William Blake ne s’est guère éloi­gné du Londres où il a vu le jour en 1757 « par­mi les gants, les chaus­settes, les bon­nets de nuit... ». Géo­gra­phie trom­peuse si l’on croit la dé­cla­ra­tion de Catherine Bou­cher, qui de­vien­dra sa femme: « Je pro­fite très peu de la com­pa­gnie de M. Blake. Il est tou­jours au Pa­ra­dis. » « Di­vi­ser est une er­reur », et la pre­mière di­vi­sion sépare la réa­li­té de l’ima­gi­na­tion. On s’en li­bère en re­gar­dant « non pas avec mais à tra­vers les yeux ». Pour mieux ma­rier poé­sie et pein­ture, ses arts d’élec­tion, Blake in­verse le pro­cé­dé de l’eau-forte, et in­vente une tech­nique qui gomme les fron­tières du des­sin et du texte. « L’image, les mots, unis, gra­vés en un seul en­semble sur une même plaque. » Blake n’est guère éloi­gné en ce­la de Spi­no­za. Le polisseur de len­tilles et le gra­veur d’Her­cules Buil­ding re­jettent toutes les dif­fé­rences: celle de l’homme et de Dieu, du corps et de l’es­prit, du bien et du mal, exal­tant le sen­ti­ment de l’uni­té de toute chose et la joie. « Le bon­heur a des roues et des ailes, tan­dis que les mi­sères vous font des jambes de plomb. » Ré­pu­bli­cain, pour­fen­deur du ca­pi­ta­lisme in­dus­triel et du com­merce-roi, Blake est un hé­ros du dé­sir. On re­gret­te­ra que ce livre cha­leu­reux mais un peu sage n’in­siste pas as­sez sur les as­pects ico­no­clastes de ce naïf qui voyait dans Ma­rie « une fille pa­reille à Ma­de­leine / avec sept dé­mons en­fer­més en elle ». Vi­sion de fou cette Vier­geP­ros­ti­tuée? Ni plus ni moins que la Jus­tine et la Ju­liette de Sade, le grand contem­po­rain: soeurs d’Éros en dé­pit de l’op­po­si­tion des mal­heurs de la ver­tu et des pros­pé­ri­tés du vice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.