CA­THE­RINE MILLET l’en­fance de tout le monde

Interview par Étienne Hatt

Art Press - - LIVRES -

Ca­the­rine Millet Une en­fance de rêve Flam­ma­rion Une en­fance de rêve ra­conte les pre­mières an­nées de la vie de Ca­the­rine Millet, celles pas­sées avec son jeune frère à Bois-Co­lombes entre deux femmes, sa mère et sa grand-mère, et un père tou­jours en conflit avec ces der­nières. Ce ré­cit d’ap­pren­tis­sage, où la lit­té­ra­ture, l’écri­ture et l’ima­gi­naire jouent un rôle es­sen­tiel et fon­da­teur, fait peu de cas de la chro­no­lo­gie mais per­met de com­prendre comment une conscience se forme et af­firme sa sin­gu­la­ri­té. Cet au­to­por­trait lit­té­raire en en­fant de­vient alors un mi­roir où se forme ce­lui de cha­cun.

Pour­quoi re­ve­nir au­jourd’hui sur ton en­fance ? Je pour­rais écrire un nou­veau livre pour ré­pondre à cette ques­tion, ou du moins une longue post­face, tant les mo­tifs sont nom­breux et en­tre­croi­sés. Pré­sen­te­ment, je n’en choi­si­rais donc qu’un. À la fin de Jour de souf­france (1), je di­sais que se re­tour­ner sur son pas­sé – quand on est par­ve­nu à un

Ca­the­rine Millet en 1951. « Jus­qu’à au­jourd’hui, BoisCo­lombes a conser­vé son as­pect bour­geois bu­co­lique. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.