Trans­mettre l’art des sauts de tigre dans le pas­sé

Art Press - - LA UNE - Sté­phane Sau­zedde

Ch­ris­tophe Kihm et Va­lé­rie Ma­vri­do­ra­kis (dir.) Trans­mettre l’art. Fi­gures et mé­thodes. Quelle his­toire ? Les presses du réel / HEAD - Ge­nève

En 2010 et 2012, alors que l’ap­pli­ca­tion des ac­cords de Bo­logne pro­voque un mou­ve­ment de ré­forme consi­dé­rable dans les écoles d’art et de­si­gn eu­ro­péennes, l’ESBA de Nantes et la HEAD de Ge­nève or­ga­nisent deux col­loques consa­crés à la trans­mis­sion de l’art – les ex­pé­riences qu’elle exige, les mé­thodes qu’elle uti­lise et sa riche his­toire de­puis le dé­but du 20e siècle. Au­jourd’hui, Ch­ris­tophe Kihm et Va­lé­rie Ma­vri­do­ra­kis ras­semblent les di­verses contri­bu­tions qui y furent pro­duites et livrent une somme qui s’avère pas­sion­nante. Qua­torze textes et quatre en­tre­tiens, tous très dif­fé­rents – une mine pour les his­to­riens et autres ama­teurs d’art, mais aus­si plus lar­ge­ment pour tous ceux qui s’in­té­ressent à la construc­tion d’un ave­nir s’ap­puyant sur la connais­sance du pas­sé. La di­men­sion his­to­rique de cet ou­vrage est en ef­fet son pre­mier atout. Que les études de cas pro­po­sées s’at­tachent à dé­tailler des ex­pé­riences dé­jà re­pé­rées ou bien qu’elles dé­crivent des lieux et des struc­tures plus confi­den­tiels, l’ef­fet de pré­sence pro­duit par ces ré­cits est d’une stu­pé­fiante ef­fi­ca­ci­té. Avec ce­lui d’Æsa Si­gur­jónsdót­tir, par exemple, c’est le dé­par­te­ment New Art de l’Ice­lan­dic Col­lege of Art and Crafts de Reyk­javík (1975-1984) qui ap­pa­raît, avec ses per­son­na­li­tés que sont Ma­gnús Páls­son, Die­ter Roth ou Ro­bert Filliou, et avec ses élèves qui s’exercent aux In­vi­sible Games ( le ping­pong sans table, sans ra­quettes ni balle, par exemple), où le com­por­te­ment mo­ral est va­lo­ri­sé au­tant que les formes plas­tiques (tou­jours dire la vé­ri­té, « une ob­ses­sion chez Roth »), et où « au­cun ju­ge­ment de va­leur n’est por­té » (prin­cipe filliouesque du « non-tea­ching as tea­ching »)... Les­zek Bro­gows­ki s’in­té­resse à la for­ma­tion sui­vie par Man Ray qui, en 1912 et 1913, fré­quen­ta la Ferrer Mo­dern School de NewYork, centre fon­dé sur les prin­cipes de « l’an­ti-pé­da­go­gie » de l’anar­chiste Fran­cesc Ferrer i Guàr­dia. Antje Kra­mer rap­porte, quant à elle, le pro­jet d’Yves Klein rê­vant, dès 1959, d’une « école de la sen­si­bi­li­té ». La con­tri­bu­tion de Ka­tia Sch­nel­ler, qui porte sur le « Pro­fes­sion­na­lism in the Arts » pen­sé par Si­las Rhodes pour la School of Vi­sual Arts per­met de fran­chir la porte entre 1965 et 1975 « d’une des plus grandes écoles in­dé- pen­dantes d’art » hy­per­con­nec­tée à l’ac­tua­li­té de la scène new-yor­kaise d’alors... Même les textes qui traitent de cas plus connus (John Cage et le Bau­haus, la classe Post Studio au California Ins­ti­tute of the Arts [CalArts] de John Bal­des­sa­ri, ou l’en­sei­gne­ment du « pro­fes­seur de sculp­ture mo­nu­men­tale » Jo­seph Beuys à la Kuns­ta­ka­de­mie de Düs­sel­dorf, par exemple) par­viennent à dé­lais­ser les gé­né­ra­li­tés : pre­nant le temps des dé­tails, ils pro­cèdent comme le fe­rait la mi­cro-his­toire : au plus près des in­di­vi­dus, de leurs lieux, de leurs éco­no­mies et de leurs ac­tions – soit ce qui fait la spé­ci­fi­ci­té des dis­po­si­tifs de pro­duc­tion de sub­jec­ti­vi­tés.

BRÉ­VIAIRE

Ces textes – a for­tio­ri quand ils or­ga­nisent la ren­contre avec un seul ar­tiste comme Siah Ar­ma­ja­ni ou Sil­vie De­fraoui – donnent donc ac­cès à un réel qua­si in­ti­miste, trop souvent per­du de vue dans les études historiques. Il faut dire que la trans­mis­sion a par­tie liée avec les in­di­vi­dus, l’éphé­mère des ex­pé­riences et les re­la­tions humaines. Et si Trans­mettre l’art n’est pas un ou­vrage d’eth­no­lo­gie sur ces étranges so­cié­tés que sont les écoles d’art, ce vi­vant-là af­fleure néan­moins comme ce « qui ne peut-être ré­duit par le lan­gage », ou qu’il est im­pos­sible d’his­to­ri­ci­ser car « lié dans l’opa­ci­té de l’ami­tié ».

En s’at­ta­chant à ces dé­tails, en « prê­tant at­ten­tion à la des­crip­tion des ex­pé­riences » et en les cou­plant « à l’ana­lyse des si­tua­tions […] aux don­nées contex­tuelles, tem­po­relles et humaines », le mou­ve­ment du par­ti­cu­lier au gé­né­ral per­met à l’ou­vrage de de­ve­nir sti­mu­lant pour un pu­blic qui ex­cède ce­lui des spé­cia­listes. Par exemple, le lec­teur trou­ve­ra, pré­sente en mode mi­neur dans l’ou­vrage, la sa­lu­taire cri­tique de la per­son­na­li­sa­tion de l’en­sei­gne­ment au 20e siècle : trop souvent il est don­né par l’ar­tiste en son nom propre, sou­te­nu par l’au­ra d’une « maî­trise » dont l’au­to­ri­té ne peut être éva­cuée par la simple af­fir­ma­tion de son cou­plage avec l’« igno­rance » – dans une ré­fé­rence ré­cur­rente à la fi­gure ran­ciè­rienne du « maître igno­rant ». Ce mou­ve­ment du par­ti­cu­lier au gé­né­ral per­met aus­si de me­su­rer l’im­por­tance du Fe­mi­nist Art Pro­gram éla­bo­ré par Ju­dy Chi­ca­go au CalArts au dé­but des an­nées 1970. Avec la des­crip­tion pré­cise de ce qui se joue dans la ren­contre d’Al­lan Ka­prow et de ce pro­gramme, la phi­lo­sophe Gé­ral­dine Gourbe ré­vèle d’un même geste l’in­ven­tion de tech­niques d'éman­ci­pa­tion et d'af­fir­ma­tion de soi (rien de moins que les pre­mières formes d’em­po­werment dans un cur­sus ar­tis­tique), l’au­to­ges­tion joyeuse et l’au­to­di­daxie de toute une gé­né­ra­tion, mais aus­si le phal­lo­cen­trisme de l’art contem­po­rain... Tout ce­la loin des éla­bo­ra­tions my­thiques qui em­pêchent trop souvent de re­gar­der avec at­ten­tion la Ca­li­for­nie, les an­nées 1970 ou les gen­der stu­dies. In fine, cet ou­vrage sa­vant peut être lu comme la dé­fense et l’il­lus­tra­tion d’un en­sei­gne­ment ar­tis­tique vé­ri­ta­ble­ment d’art, mais aus­si vé­ri­ta­ble­ment po­li­tique, s’at­ta­chant sans re­lâche à la construc­tion de si­tua­tions : un bré­viaire du pas­sage à l’acte donc, rap­pe­lant que les ex­pé­riences du pas­sé sont tou­jours là, dis­po­nibles ici et main­te­nant pour qui sou­haite pro­duire de l’ « à- pré­sent ». Il suf­fit de faire, comme l’écrit Wal­ter Ben­ja­min, un « saut de tigre dans le pas­sé (1) ».

(1) Wal­ter Ben­ja­min, « Sur le concept d’his­toire », in OEuvres III, Gal­li­mard, Fo­lio Es­sais, 2000.

Ju­dy Chi­ca­go et Mi­riam Sha­pi­ro de­vant « Wo­man­house », pro­jet du Fe­mi­nist Art Pro­gram. 1972 (Ph. DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.