GANG­STER AN­TI­CLÉ­RI­CAL

Art Press - - LIVRES -

1926. Le Pré­sident Plu­tar­co Elías Calles est au pou­voir. Pas un dic­ta­teur à la Por­fi­rio Díaz, non, un po­li­ti­cien dé­mo­cra­ti­que­ment élu – si l’on peut dire, car après des purges san­glantes et des élec­tions tru­quées –, franc-ma­çon, vio­lem­ment an­ti­clé­ri­cal, na­tio­na­liste, fas­ci­né par Mus­so­li­ni, qui ac­cep­ta du Ku Klux Klan en 1927 un don de dix mil­lions de dol­lars pour l’ai­der dans sa lutte contre les ca­tho­liques (fau­til rap­pe­ler que le KKK n’avait pas pour cibles que les Noirs et les juifs, mais aus­si les ca­tho­liques), et que l’am­bas­sa­deur amé­ri­cain Mor­row trai­tait de « gang­ster ». C’est ce Calles qui, à une consti­tu­tion dé­jà an­ti­re­li­gieuse qui ren­dait illé­gaux les ordre mo­nas­tiques, au­to­ri­sait l’État à confis­quer les biens de l’Église, ajou­ta des dé­crets per­met­tant de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.