Sade

dans tous ses états

Art Press - - ÉDITO - Jacques Hen­ric

An­nie Le Brun Sade. At­ta­quer le so­leil Gal­li­mard / Mu­sée d’Or­say Gon­zague Saint Bris, Ma­rie-Claire Dou­merg-Grel­lier Sade. Mar­quis de l’ombre, prince des Lu­mières Flam­ma­rion / Mu­sée des Lettres et Ma­nus­crits Michel De­lon (dir.) Sade, un athée en amour Al­bin Michel / Fon­da­tion Mar­tin Bod­mer

Quels lieux d’ex­po­si­tion vi­si­ter en ur­gence à Pa­ris ? Deux mu­sées : en pre­mier, l’Hô­tel Sa­lé, pour le re­mar­quable ré­amé­na­ge­ment de la to­ta­li­té de son es­pace (un en­semble de 34 salles où dé­sor­mais se­ront don­nées à voir plus de 5 000 oeuvres de Pi­cas­so), et pour le nou­vel ac­cro­chage d’une grande in­tel­li­gence cri­tique dû à l’an­cienne conser­va­trice, Anne Bal­das­sa­ri, la­quelle avait été re­mer­ciée juste avant la ré­ou­ver­ture du mu­sée par l’ex-mi­nistre de la Cul­ture, ma­dame Fi­lip­pet­ti, celle-ci pres­sée d’al­ler vivre ses amours avec un ex-mi­nistre du gou­ver­ne­ment (dé­ci­dé­ment Ély­sée et As­sem­blée na­tio­nale tiennent de plus en plus du site de ren­contres, d’un terrain de drague et d’une agence ma­tri­mo­niale). En se­cond, et dans le même élan, puisque Pi­cas­so y est aus­si lar­ge­ment pré­sent, le mu­sée d’Or­say, où se tient la vaste ex­po­si­tion au­tour de Sade dont An­nie Le Brun a as­su­ré le com­mis­sa­riat gé­né­ral. Un su­perbe livre-ca­ta­logue ac­com­pagne l’ex­po­si­tion. Près de quatre cents pages où sont re­pro­duites les oeuvres les plus mar­quantes de l’ex­po­si­tion. An­nie Le Brun, s’in­ter­ro­geant sur les liens de Sade aux images, y com­mente dans un long texte pein­tures, des­sins, gra­vures, pho­to­gra­phies, sculp­tures. Liens qui ne vont pas de soi et qui peuvent dans un pre­mier temps rendre per­plexe le vi­si­teur de­vant la pro­fu­sion d’oeuvres ex­po­sées. Quel rap­port entre telle ou telle pein­ture et les écrits de Sade ? Pour­quoi cette Chasse aux lions de De­la­croix, ce nu de Hans Bal­dung Grien, ces deux femmes en­la­cées de Cour­bet, ce por­trait de la com­tesse de Cas­ti­glione?… Au­cun, pen­se­ront cer­tains. Au moins qu’ils vi­sitent l’ex­po­si­tion pour les oeuvres, ad­mi­rables pour beau­coup, qui y sont pré­sen­tées, les Pi­cas­so, les Mas­son, les Bell­mer, les Ro­din, les Goya, les De­gas, ce Vi­vant De­non, ce Fra­go­nard, ce Ba­con, cette im­pres­sion­nante sé­rie d’Al­fred Ku­bin… Puis qu’ils lisent le texte d’An­nie Le Brun dans le­quel elle jus­ti­fie ses choix, ai­dée en ce­la par Bau­de­laire, Flau­bert, Nietzsche, Lau­tréa­mont, Jar­ry, Ar­taud…

PI­CAS­SO/SADE

Certes, même pour les oeuvres où do­minent le sexe et la vio­lence (elles consti­tuent l’es­sen­tiel de l’ex­po­si­tion), une ques­tion se pose, qu’An­nie Le Brun n’évite pas : peut-on illus­trer Sade? Peut-on re­pré­sen­ter ce qui est l’ir­re­pré­sen­table même ? La dis­tance du texte à l’image n’est-elle pas in­com­men­su­rable ? C’est d’une cer­taine ma­nière le su­jet, pa­ra­doxal, de cette ex­po­si­tion. Peut-on mon­trer ce qui ne peut se voir, et dire, et qui pour­tant un jour a été dit ? Par Sade, pré­ci­sé­ment. À pro­pos des rap­ports de Sade aux images, il était bon de rap­pe­ler que lors de son voyage en Ita­lie, il avait eu l’oc­ca­sion de voir beau­coup de pein­tures, in­té­res­sé qu’il était par les seules dont le su­jet tou­chait sa sen­si­bi­li­té, et que, par ailleurs, ses pre­miers écrits furent illus­trés, avec son ac­cord, par des gra­vures por­no­gra­phiques très en vogue à l’époque. Ain­si, des images ont ac­com­pa­gné en 1797 l’édi­tion clan­des­tine de la Nouvelle Jus­tine sui­vie de l’His­toire de Ju­liette. Sans doute, comme le sug­gère An­nie Le Brun, un des peintres qui a été au plus près du projet sa­dien, no­tam­ment par son « in­tro­duc­tion de la pein­ture dans le bou­doir », c’est Pi­cas­so, avec ses De­moi­selles d’Avi­gnon, ta­bleau qu’Apol­li­naire avait ti­tré « Le bor­del phi­lo­so­phique ». Après l’Hô­tel Sa­lé et Or­say, il est un autre mu­sée à vi­si­ter pour y re­trou­ver Sade : le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.