Si­mon Fai­th­full

Art Press - - EXPOSITIONS - Laurent Buf­fet

Frac Basse-Nor­man­die / 6 décembre 2014 - 15 fé­vrier 2015 L’ex­po­si­tion RECIF 1, An­ti­pode pré­sente cinq oeuvres du Bri­tan­nique Si­mon Fai­th­full. Dans la dé­sor­mais longue liste des ar­tistes ar­pen­teurs, ce­lui-ci oc­cupe vo­lon­tiers la po­si­tion du pitre, re­ven­di­quant aus­si bien l’in­fluence de Bus­ter Kea­ton que celle de Ri­chard Long ou de Ha­mish Ful­ton. À la dif­fé­rence de ces der­niers, qui, oc­cul­tant leur propre corps, dé­si­gnent ain­si la marche comme une ex­pé­rience sur­tout in­té­rieure, Fai­th­full ne cesse au contraire, dans ses films, de re­pré­sen­ter les tor­sions phy­siques in­duites par l’exé­cu­tion sou­vent hu­mo­ris­tique de pro­to­coles pé­destres. Dans Na­vi­ga­tion, le mé­ri­dien de Green­wich de­vient ain­si un fil ima­gi­naire sur le­quel l’ar­tiste exé­cute un tour d’équi­li­brisme avant de dis­pa­raître dans l’océan. C’est au fond de l’Adria­tique que nous en­traîne en­core here, où le mar­cheur, vê­tu d’un jean et d’une che­mise blanche, se voit dé­for­mé par la pres­sion de l’eau. Dans le tra­vail de Fai­th­full, ce n’est plus tant le corps qui ar­pente le pay­sage que le pay­sage qui sillonne le corps iti­né­rant. L’ex­po­si­tion s’achève sur Reef, une ins­tal­la­tion ré­cente : sur un écran, un ba­teau s’élance sur la mer avant de cou­ler brus­que­ment ; sur des mo­ni­teurs, les images de plu­sieurs ca­mé­ras ré­par­ties dans le na­vire rendent compte de la vie ma­rine qui se re­cons­ti­tue à l’in­té­rieur de la car­casse im­mo­bile. Une al­lé­go­rie qui nous in­vite peut-être à in­ter­pré­ter les iti­né­raires plon­geants, sou­vent bur­lesques de Fai­th­full, comme des ma­nières ap­pro­priées de tra­ver­ser la géo­gra­phie d’un monde aux contours et au de­ve­nir dé­sor­mais in­cer­tains.

RECIF 1, An­ti­pode

0°00 Na­vi­ga­tion,

Going Now­here

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.