Mu­sique au châ­teau du ciel

Art Press - - LIVRES - Jean-Phi­lippe Guinle

Flam­ma­rion C’est un fait que le gé­nie de Bach reste en­tou­ré de mystère. Dans son mo­nu­men­tal ou­vrage, ri­che­ment illus­tré, John Eliot Gar­di­ner s’est ef­for­cé de le le­ver, non seule­ment en mu­si­co­logue, mais à par­tir de sa riche ex­pé­rience de chef de choeur et d’or­chestre ba­roque, en li­mi­tant vo­lon­tai­re­ment ses ana­lyses aux oeuvres vo­cales de Bach, ex­cluant celles écrites pour cla­ve­cin et orgue, ou pour ins­tru­ment so­liste. Mais, loin de nuire à son pro­pos, cette res­tric­tion vo­lon­taire donne à son ap­proche des oeuvres du can­tor de Leip­zig une rare au­then­ti­ci­té. Il nous pa­raît ce­pen­dant que la vo­lon­té de l’au­teur de ne pas idéa­li­ser un com­po­si­teur su­blime, en sou­li­gnant par contraste les as­pé­ri­tés de sa per­son­na­li­té, l’a conduit à quelques exa­gé­ra­tions. C’est le cas quand, sous le pré­texte qu’il exis­tait des évé­ne­ments fu­nestes dans une école qu’il fré­quen­ta, il juge, sans au­cune preuve, vrai­sem­blable que le « fu­tur can­tor à per­ruque ait été le troi­sième dans la li­gnée des pré­fets de choeur dé­lin­quants », soit « un adolescent voyou qui se se­rait as­sa­gi ». Nous ne pou­vons ré­su­mer ici la ri­chesse des ana­lyses con­cer­nant les can­tates, ora­to­rios et pas­sions de Bach ou en­core les nom­breux ap­ports his­to­riques et mu­si­co­lo­giques de l’ou­vrage. Mais ce qui fait, en dé­fi­ni­tive, toute la va­leur de ce mo­nu­ment édi­fié à Bach, c’est qu’il a ma­gis­tra­le­ment ex­pli­ci­té l’idée de­ve­nue cou­rante se­lon la­quelle « Dieu doit beau­coup à Bach ». Sa mu­sique est celle qui, dans le châ­teau même du ciel, « nous fait en­tendre la voix de Dieu sous forme hu­maine », le com­po­si­teur étant ce­lui qui nous « ré­vèle com­ment sur­mon­ter nos im­per­fec­tions grâce à la mu­sique », bref « com­ment rendre les choses di­vines hu­maines, et les choses hu­maines di­vines ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.