IN­FOR­MA­TIONS PRA­TIQUES

Art Press - - NEW SETTINGS -

NEW SET­TINGS #5 ARTS DE LA SCÈNE ET ARTS PLAS­TIQUES 6-27 no­vembre 2015 Pour cette 5e édi­tion de New Set­tings, cinq créa­tions sont pré­sen­tées ; elles as­so­cient un ar­tiste de la scène et un plas­ti­cien. Ce pro­gramme, créé par la Fon­da­tion d’en­tre­prise Her­mès en col­la­bo­ra­tion avec le Théâtre de la Ci­té in­ter­na­tio­nale et le French Ins­ti­tute Al­liance Fran­çaise de New York, donne la pos­si­bi­li­té à des ar­tistes d’ho­ri­zons dif­fé­rents de croi­ser leurs uni­vers ar­tis­tiques au­tour d’une créa­tion com­mune. New Set­tings as­so­cie le sou­tien à la créa­tion et la dif­fu­sion des oeuvres (Pa­ris – New York). www.fon­da­tion­den­tre­pri­se­hermes.org Ca­len­drier ve. 6 : 19h30 Take the Floor, 21h I’ve ne­ver done this be­fore sa. 7 : 19h30 Take the Floor, 21h I’ve ne­ver done this be­fore di. 8 : 15h I’ve ne­ver done this be­fore, 17h Take the Floor sa. 14 : 19h le Cau­che­mar mer­veilleux, 20h30 Life and Times, 21h le Cau­che­mar mer­veilleux di. 15 : 14h30 Life and Times, 15h30 le Cau­che­mar mer­veilleux, 17h Life and Times, 17h30 le Cau­che­mar mer­veilleux lu. 16 : 19h le Cau­che­mar mer­veilleux, 20h30 Life and Times, 21h le Cau­che­mar mer­veilleux ma. 17 : 19h le Cau­che­mar mer­veilleux, 20h30 Life and Times, 21h le Cau­che­mar mer­veilleux lu. 23 : 20h Au­ro­ra ma. 24 : 20h Au­ro­ra je. 26 : 19h Au­ro­ra ve. 27 : 20h Au­ro­ra Tarifs De 7 à 22 ta­rif ré­duit dès le 2e spec­tacle dans la même soi­rée. Ta­rif spé­cial pour Life and Times (7 Billet­te­rie www.thea­tre­de­la­cite.com 01 43 13 50 50 (du lun­di au ven­dre­di, 13h – 18h30 ; sa­me­di, 14h – 18h30). Théâtre de la Ci­té in­ter­na­tio­nale 17, bd Jourdan, 75014 Pa­ris www.thea­tre­de­la­cite.com Ad­mi­nis­tra­tion : 01 43 13 50 60 Ré­ser­va­tions : 01 43 13 50 50 Léone & Mi­chel Fran­çois Take the Floor Théâtre / arts plas­tiques 6, 7 et 8 no­vembre Le cé­lèbre plas­ti­cien belge Mi­chel Fran­çois met son ate­lier sur scène : désordre de l’ar­tiste au tra­vail ga­ran­ti. Il y a un fi­let d’eau qui tombe du pla­fond, un sa­von géant, un gla­çon qui fond, du plâtre qui prend, des pulls dont le col forme une tête étrange – en somme ce qui fait le tra­vail du sculp­teur: des ob­jets du quo­ti­dien qu’il dé­tourne poé­ti­que­ment. Il y a des ac­teurs qui in­ventent au mi­lieu de tout ce­la des pe­tites his­toires co­casses pleines d’une drô­le­rie par­fois amère et de jo­lis apho­rismes sur l’art. Il y a même le chat de l’ar­tiste, lâ­ché sur scène, et qui, comme le vent, dé­am­bule où il veut… Giu­seppe Chi­co & Bar­ba­ra Ma­ti­je­vic / Ivan Ma­rušic Klif I’ve ne­ver done this be­fore Per­for­mance / arts plas­tiques 6, 7 et 8 no­vembre

,

,

Avec I’ve ne­ver done this be­fore, Bar­ba­ra Ma­ti­je­vic et Giu­seppe Chi­co conti­nuent à ob­ser­ver la cul­ture ama­teur des vi­déos pos­tées sur YouTube. Si le 20esiècle s’est aven­tu­ré dans l’es­pace, le 21e com­mence plu­tôt en ex­plo­rant l’in­té­rieur des foyers. Grâce aux avan­cées tech­niques, l’in­di­vi­du est de­ve­nu mal­gré lui un gé­né­ra­teur de ré­cits. Chez lui, il peut fa­bri­quer tout seul un vrai théâtre de l’ima­gi­naire. Le seul billet à payer consiste à res­ter connec­té. À tra­vers un ré­per­toire sub­jec­tif, les ar­tistes es­quissent ici une sorte de «poé­tique» des re­pré­sen­ta­tions mai­son. Si la té­lé­vi­sion et le cinéma ont re­pré­sen­té jus­qu’à au­jourd’hui «le grand mi­roir col­lec­tif», quelque chose semble être en train de chan­ger. Ar­thur H / Léo­nore Mer­cier Le Cau­che­mar mer­veilleux Poé­sie / ins­tal­la­tion / live 14, 15, 16 et 17 no­vembre En­trez dans le Sy­nes­thé­sium, es­pace im­mer­sif so­nore et lu­mi­neux. Al­lon­gez­vous confor­ta­ble­ment, au sein d’un dôme de 24 en­ceintes et d’une toile aux cou­leurs évo­lu­tives. Lais­sez par­tir votre ima­gi­naire au gré des sons concrets, abs­traits, durs, sen­suels, sub­tils, tac­tiles de Léo­nore, et dans le flux des mots d’Ar­thur. Poé­sie punk-mys­tique, sexuelle et chi­mé­rique, pro­vo­cante et douce, le Cau­che­mar mer­veilleux est une plon­gée exu­bé­rante dans la réa­li­té folle d’un monde ca­co­pho­nique. Les sons sillonnent dans l’es­pace 3D, des va­ria­tions lu­mi­neuses nuancent l’ins­tant par­fois apai­sant, chaud, hal­lu­ci­na­toire, sur­na­tu­rel… Oui, lais­sez-vous sua­ve­ment et pro­fon­dé­ment par­tir pour ce voyage fan­tas­ma­go­rique à l’in­té­rieur du son, en live ou en ins­tal­la­tion. Na­ture Thea­ter of Ok­la­ho­ma Life and Times – Epi­sode 8 Arts vi­suels 14, 15, 16 et 17 no­vembre Dans l’épi­sode1 de Life and Times, Kris­tin Wor­rall avait entre 0 et 6 ans, et les ac­teurs chan­taient sa vie. Au dé­but de l’épi­sode 8, Kris­tin sort de la fac et se de­mande de quoi donc se­ra faite sa vie. Voi­ci la suite du feuille­ton fleuve au­tour de la vie de cette jeune Amé­ri­caine de la classe moyenne. Chaque épi­sode uti­lise un mé­dium dif­fé­rent, le hui­tième – dont le texte est écrit à par­tir d’une conver­sa­tion té­lé­pho­nique avec Kris­tin – ex­plore le film en cou­leur, en mu­sique, en ci­né­ma­scope et en ex­té­rieur. Une fa­çon de sor­tir de la boîte noire, ré­con­for­tante et pro­tec­trice du théâtre, et c’est somme toute lo­gique, puisque Kris­tin se lance dans le monde et que le monde est fait, entre autres, d’avions qui se jettent contre des tours. Ales­san­dro Sciar­ro­ni / Co­si­mo Ter­liz­zi Au­ro­ra Per­for­mance / vi­déo 23, 24, 26 et 27 no­vembre Avec le Fes­ti­val d’Au­tomne à Pa­ris Ales­san­dro Sciar­ro­ni aime les gestes phy­siques, pré­cis et ryth­més. Après le folk­lore et le jon­glage, il ex­plore au­jourd’hui le goal­ball, sport pa­ra­lym­pique qui se joue entre aveugles ou mal­voyants. Les joueurs doivent lan­cer le bal­lon dans des cages qui font toute la lar­geur du ter­rain. Des clo­chettes à l’in­té­rieur de la balle leur per­mettent de la lo­ca­li­ser. On com­prend que le cho­ré­graphe, hy­per­sen­sible au rythme, ait été sé­duit. Un match de goal­ball c’est, pour lui, l’oc­ca­sion de cons­truire une dra­ma­tur­gie sur la seule cir­cu­la­tion des sons. C’est aus­si le moyen d’in­vi­ter sur scène des spor­tifs qui la fré­quentent très peu. Après le spec­tacle, pro­jec­tion du film de Co­si­mo Ter­liz­zi, ar­tiste au­dio­vi­suel, qui do­cu­mente et tra­duit le par­cours de créa­tion d’Au­ro­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.