KA­TIN­KA BOCK la forme ne tient qu’à un fil

Art Press - - MÉTAMORPHOSE - Ma­rie-Cé­cile Bur­ni­chon

Après une pre­mière étape au Bon­ne­fan­ten Mu­seum à Maas­tricht, l’ex­po­si­tion Ce­ra­mix qui se tient si­mul­ta­né­ment à la Mai­son Rouge et à la Ma­nu­fac­ture de Sèvres pré­sente, par­mi les très nom­breux ar­tistes ex­po­sés, un en­semble d’oeuvres de Ka­tin­ka Bock, l’oc­ca­sion de re­ve­nir sur dix ans du tra­vail de cette ar­tiste.

De­puis plu­sieurs an­nées, la terre et la cé­ra­mique sont om­ni­pré­sentes dans le tra­vail de Ka­tin­ka Bock. Elle ex­plore avec soin leur di­men­sion aléa­toire et plas­tique. Bien que cette pra­tique s’ins­crive dans un mou­ve­ment plus large de re­tour au geste et à la ma­tière qui ca­rac­té­rise cer­taines pro­duc­tions ar­tis­tiques des an­nées 2000, ce ma­té­riau ne suf­fit pas à ré­su­mer une oeuvre co­hé­rente qui s’est ra­pi­de­ment im­po­sée sur la scène fran­çaise et in­ter­na­tio­nale (1). Avec un vo­ca­bu­laire for­mel sin­gu­lier, Ka­tin­ka Bock pro­pose une ré­flexion sur l’es­pace et les gestes de la sculp­ture, au­tant que sur les pos­si­bi­li­tés de re­lier le par­ti­cu­lier au com­mun, no­tam­ment dans ses der­nières ex­po­si­tions per­son­nelles aux La­bo­ra­toires d’Au­ber­vil­liers et au Kunst­mu­seum de Lu­cerne. À son ha­bi­tude, Ka­tin­ka Bock ana­lyse l’es­pace d’ex­po­si­tion à la re­cherche d’élé­ments « dé­clen­cheurs ». L’es­sen­tiel de son oeuvre s’en­ra­cine dans un point de vue cri­tique sur l’« ins­ti­tu­tion », au sens de ce qui a été mis en place par l’homme et porte sa trace

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.