Le feuille­ton de Jacques Hen­ric Shakespeare

Art Press - - ART PRESS 434 - Laurent Pe­rez

Gal­li­mard, 208 p., 19,50 eu­ros Le siècle des mé­dias de masse fut aus­si ce­lui de leurs ré­frac­taires. On pense bien sûr à Guy De­bord, qui tra­vailla pour­tant très ac­ti­ve­ment à la dif­fu­sion de sa pen­sée, ou à Mau­rice Blan­chot, dont l’abs­ten­tion ex­hi­bi­tion­niste confine si souvent au ri­di­cule. On ou­blie Hen­ri Mi­chaux, dont le re­fus si ra­di­cal porte sur l’oeuvre elle-même. Ses lettres de re­fus, choi­sies et pré­sen­tées par Jean-Luc Ou­ters, ne font pas seule­ment un livre char­mant, elles sont aus­si le ré­cit d’une exem­pla­ri­té. Il s’agit d’abord pour Mi­chaux de pré­ser­ver la li­si­bi­li­té de ses livres, ce qui im­plique en par­ti­cu­lier, après qu’une sé­rie de lec­tures de Plume dans un ca­ba­ret au dé­but de l’Oc­cu­pa­tion l’eut dé­fi­ni­ti­ve­ment échau­dé, d’en em­pê­cher toute adap­ta­tion théâ­trale, té­lé­vi­suelle ou ci­né­ma­to­gra­phique. Le même or­gueil d’au­teur lui in­ter­dit de si­gner la moindre pé­ti­tion (« Je signe mes écrits. Je ne peux si­gner ce que d’autres ont ré­di­gé. Je ne peux ré­di­ger des écrits que d’autres si­gne­raient »), ou de par­ler, lors d’une con­fé­rence ou d’une in­ter­view, d’une oeuvre qui ne peut vé­ri­ta­ble­ment exis­ter qu’à condi­tion de se suf­fire à elle-même. Dans ce re­fus de pa­raître, de l’or­gueil certes, mais aus­si une concep­tion ab­so­lu­ment en­tière de l’in­di­vi­du, qui ne sau­rait sans dé­choir s’ex­po­ser au re­gard des autres. Pas de Pléiade de son vi­vant donc, mais pas non plus de poche, pas de prix (ce se­rait re­con­naître à d’autres, contre de l’ar­gent, le droit de ju­ger de notre tra­vail), pas de ré­édi­tions de textes qu’il juge ra­tés ou trop in­times, très peu de nu­mé­ros spéciaux de re­vues, pas d’édi­tions de sa cor­res­pon­dance. Quant à celle-ci : il a tout je­té, tout brû­lé, à di­verses re­prises, avec ses brouillons ma­nus­crits et ses do­cu­ments per­son­nels. Ne pas ap­pa­raître n’est rien : c’est dis­pa­raître qu’il faut.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.