L’Ate­lier du si­lence

Art Press - - LIVRES - Pas­cal Bou­lan­ger

Lou­ba­tières, 736 p., 29 eu­ros Les sept vo­lumes de l’Eu­rope et la Pro­fon­deur tra­çaient la gé­néa­lo­gie de la ci­vi­li­sa­tion eu­ro­péenne à par­tir du dé­part du Ch­rist. Ils dé­cri­vaient une hu­ma­ni­té sai­sie par la peur à l’idée de l’en­fon­ce­ment sans re­cours dans la pro­fon­deur que le re­trait de Dieu a inau­gu­ré. Cette sonde mo­nu­men­tale dans le gouffre du temps et de l’es­pace ne suf­fi­sait pas. Elle né­ces­si­tait en­core des dé­pla­ce­ments, des di­gres­sions et des lignes de fuite, pour ha­bi­ter cet ate­lier du si­lence en quête du « pur in­sur­veillé » (Rilke). Dans ce nou­veau livre, Pierre Le Coz dis­tingue net­te­ment la pen­sée bi­blique, qui en­vi­sage l’homme comme ex­pli­cite in­ten­tion di­vine, de la pen­sée clô­tu­rée, qui consi­dère le monde comme pro­duit de la seule vo­lon­té hu­maine. Le Coz re­tourne au centre, au sens à don­ner à ce qui est dé­jà don­né, par exemple dans un ta­bleau de Ver­meer (son Art de la pein­ture), dans les Élé­gies de Rilke, ou en­core dans toute oeuvre et mé­di­ta­tion, quand temps et es­pace s’éter­nisent. « Dieu se tait », et c’est ce mu­tisme qu’il s’agit de faire en­tendre en se fai­sant ar­pen­teur du di­vin. La tra­ver­sée du né­ga­tif – la des­crip­tion éten­due de la clô­ture ba­bé­lienne pour qui le monde est mar­chan­dise et né­goce – né­ces­site cette re­prise mé­di­tée. S’ins­crire dans l’Ou­vert – dans la ba­na­li­té su­blime – c’est ac­cep­ter d’être confron­té à l’évi­dence des choses, à leur sur­gis­se­ment mys­té­rieux et épi­pha­nique, « fon­taines » ou « fleurs » qui com­posent, comme un bou­quet, ce monde. L’Ou­vert est le nom poé­ti­co-phi­lo­so­phique de l’Éden, ce­lui de l’écou­le­ment et du fleu­ris­se­ment in­fi­nis et muets. Et le pé­ril ac­tuel, qui va s’ac­cé­lé­rant, ce­lui de « la dé­tresse de l’ab­sence de dé­tresse » (Hei­deg­ger) n’est pas tant d’ou­blier le paradis que de ne plus être an­gois­sé par cette perte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.