Le der­nier car­na­val. Goya, Sade et le monde à l’en­vers

Art Press - - LIVRES - Jo­han Po­pe­lard

Ha­zan, 456 p., 29 eu­ros C’est un livre pas­sion­nant qui pa­raît dans sa ver­sion ori­gi­nelle fran­çaise, après avoir été dis­po­nible dans une édi­tion an­glaise da­tant de 1999. Vic­tor I. Stoi­chi­ta et An­na-Ma­ria Co­derch ex­plorent l’ima­gi­naire car­na­va­lesque de la fin du 18 siècle et ses liens avec la pé­riode ré­vo­lu­tion­naire, dans une pers­pec­tive hé­ri­tée de l’an­thro­po­lo­gie cultu­relle de Mi­khaïl Ba­kh­tine. C’est au­tour de Fran­cis­co de Goya, et sin­gu­liè­re­ment des Ca­prices pa­rus en 1799, que tourne l’ou­vrage. No­tons que Sade, qui fi­gure pour­tant en bonne place dans le titre, con­trai­re­ment à l’édi­tion an­glaise, ne fait qu’une ap­pa­ri­tion aus­si brève que fra­cas­sante. Le monde à l’en­vers, le ren­ver­se­ment des rôles sexuels, la bes­tia­li­sa­tion de l’homme ou la sen­sa­tion de ver­tige consti­tuent le ter­rain de jeu com­mun au car­na­val et à l’art de Goya. Les au­teurs mènent une ana­lyse éru­dite, at­ten­tive aux va­ria­tions entre les dif­fé­rents états des images, qui re­plonge Goya dans la culture de son temps. La Fa­mille de l’In­fant don Luis est ain­si in­ter­pré­tée à la lu­mière de la pas­sion contem­po­raine pour la phy­siog­no­mo­nie. La pré­sence in­sis­tante des lu­nettes chez Goya est l’ob­jet d’une in­ves­ti­ga­tion dont on laisse au lec­teur le plai­sir de dé­cou­vrir les conclu­sions. Le texte met au jour les doubles sens et al­lu­sions, sou­vent sca­breuses mais aus­si po­li­tiques, en re­pla­çant ce jeu avec l’équi­voque qui fas­cine tant l’ar­tiste dans la tra­di­tion du « concep­tisme » de Bal­ta­sar Gra­ciàn ou de Fran­cis­co Que­ve­do. C’est fi­na­le­ment à l’am­bi­guï­té de Goya, in­car­née par ce ric­tus in­dé­chif­frable qu’il ar­bore dans cer­tains au­to­por­traits, que s’at­tache ce livre : « Dans la gri­mace qu’il lance au monde, il se­ra dif­fi­cile de dire si nulle larme ne se mé­lange au der­nier éclat qui le se­coue, avant de nous quit­ter, mort de rire. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.