EV­GE­NY AN­TU­FIEV

Art Press - - INTRODUCING - Ni­co­las Au­du­reau

For­mé à l’Ins­ti­tut d’art contem­po­rain de Mos­cou, et lau­réat du prix Kan­dins­ky en 2009, le Russe Ev­ge­ny An­tu­fiev avance sur le che­min de pra­tiques an­ces­trales, dia­lo­guant avec des ar­ché­types contem­po­rains. Ses oeuvres font dé­sor­mais par­tie de col­lec­tions in­ter­na­tio­nales, telles que celle du MuHKA, à An­vers.

Né à Ky­zyl, ca­pi­tale de la ré­pu­blique de Tou­va, si­tuée à l’ex­trême sud de la Si­bé­rie et proche de la Mon­go­lie, Ev­ge­ny An­tu­fiev offre le syn­cré­tisme d’une cul­ture pé­trie de sym­bo­lisme ma­gique et d’une consom­ma­tion d’images contem­po­raines que l’on ju­ge­rait a prio­ri dé­pour­vues d’âme. Les en­sembles et les en­vi­ron­ne­ments qu’il réa­lise s’ap­pa­rentent à des ac­cu­mu­la­tions d’ob­jets et de ma­té­riaux plus ou moins pri­mi­tifs : os et crânes d’ani­maux blan­chis, tis­sus, in­sectes, peaux de ser­pent, pierres, bois, fu­mée, ac­com­pa­gnés par­fois de mé­taux pré­cieux et étranges, de marbre, de cris- taux, de vases, d’am­phores, d’as­siettes, mais aus­si de bi­joux en plas­tique, de sti­ckers et autres ob­jets kitsch. Ses en­vi­ron­ne­ments sont gar­dés par des fi­gures in­quié­tantes et néan­moins sym­pa­thiques, des sculp­tures en bois qui peuplent l’es­pace. Im­pos­sible de res­ter in­dif­fé­rent face à ces to­tems, pou­pées, ani­maux énig­ma­tiques qui vi­si­ble­ment nous re­gardent et dans les­quels nous nous voyons. Entre em­pa­thie pri­mi­tive ou­bliée, hé­ri­tée de l’ani­misme, et in­ten­tions des ob­jets que ne re­nie­raient pas les théo­ri­ciens d’Ob­jectO­rien­ted On­to­lo­gy (1), la fonc­tion ob­jet chez An­tu­fiev ren­verse la no­tion d’ins­tru­ment : elle n’est ni de l’ordre in­for­ma­tif, ni contem­pla­tif, ni uti­li­taire. L’ob­jet est vé­hi­cule d’in­ten­tions que le vi­si­teur est libre de sai­sir et d’ac­cep­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.