Je n’ai plus peur du noir

Art Press - - LIVRES - Anne Im­me­lé

Fi­li­granes, 110 p., 30 eu­ros Si l’oeuvre pho­to­gra­phique de Ju­lien Magre s’ins­crit dans un par­cours bio­gra­phique – ses sé­ries re­le­vant de la chro­nique fa­mi­liale et ami­cale –, elle pos­sède aus­si une di­men­sion fil­mique qui sur­git dans la (re) construc­tion de lieux sin­gu­liers et évo­ca­teurs comme la fo­rêt. Troubles, pa­ru en 2015, était une fic­tion le long d’une au­to­route dans un cli­mat d’an­goisse noc­turne. Je n’ai plus peur du noir est un dur re­tour à l’exis­tence dans ce qu’elle a de plus in­ac­cep­table : l’in­di­cible ex­pé­rience de la perte d’un en­fant, Su­zanne, âgée de 7 ans, at­teinte d’une leu­cé­mie. « J’ai vu ma fille mou­rir sous mes yeux, il fai­sait beau ce jour-là », écrit Ju­lien Magre sur son site. Le livre re­prend cette dua­li­té entre la mort et la vie : deux sé­quences se suc­cèdent, l’une vo­lon­tai­re­ment obs­cur­cie, la sui­vante nim­bée par la lu­mière de l’été et des va­cances. Au mi­lieu du livre, une page noire et une page blanche. Cette mé­ta­phore du pas­sage de l’ombre à la lu­mière s’ac­com­pagne de cap­ta­tions pho­to­gra­phiques pri­vi­lé­giant le poids des choses et des mo­ments. Les pre­mières images de pay­sages bru­meux, as­som­bris, aux teintes étouf­fées, ins­tallent un cli­mat de pe­san­teur exis­ten­tielle. Suivent les pho­to­gra­phies prises par Ju­lien Magre avec Su­zanne. L’uni­vers hospitalier y est mis à dis­tance au pro­fit d’une at­ten­tion poé­tique aux ob­jets de l’en­fance. On re­trouve le bal­lon rose des sé­ries pré­cé­dentes, mais son ca­rac­tère lu­dique et lé­ger est ren­du grave par le trai­te­ment en noir et blanc. Des vi­sages ap­pa­raissent, des gestes se pro­duisent dans la pé­nombre, une so­li­tude ab­so­lue est res­sen­tie, en même temps que les liens forts qui rap­prochent les membres de la fa­mille. « Pa­pa, de­puis que je suis à l’hô­pi­tal, je n’ai plus peur du noir », écrit Ju­lien Magre dans le poème le Jour d’avant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.