« La France n’en a pas les moyens »

Xa­vier Tim­beau,

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Pro­pos re­cueillis par AN­TOINE TERREL

Xa­vier Tim­beau, de l’Ob­ser­va­toire fran­çais des conjonc­tures éco­no­miques, dé­crypte pour nous les pro­po­si­tions éco­no­miques clés du FN.

L’Etat pour­rait-il fi­nan­cer le re­tour de cer­taines en­tre­prises aux 39 heures ?

XA­VIER TIM­BEAU. Le mode de fi­nan­ce­ment que pro­pose le FN est in­com­pa­tible avec une sor­tie de l’eu­ro. Il dit qu’il se­ra pos­sible de fi­nan­cer ces heures sup­plé­men­taires no­tam­ment grâce aux ren­trées d’ar­gent per­mises par l’ins­tau­ra­tion de droits de douane, mais cette dé­ci­sion se­rait sui­vie de me­sures de ré­tor­sion de la part de nos par­te­naires ! Ceux-ci ins­tau­re­raient à leur tour des droits de douane sur nos ex­por­ta­tions, et la France n’au­rait pas les moyens de fi­nan­cer cette me­sure. Au fi­nal, le pas­sage aux 39 heures se paie­rait par l’in­fla­tion et donc par la baisse des sa­laires cor­ri­gés de l’in­fla­tion.

Sur la sor­tie de l’eu­ro, jus­te­ment, est-il cré­dible de dire qu’elle se fe­rait de fa­çon concer­tée et sans dé­va­lua­tion ?

Cette op­tion est pos­sible en théo­rie, mais elle né­ces­si­te­rait d’être me­née sur le très long terme. Ce­la se comp­te­rait en di­zaines d’an­nées, le temps que chaque pays prenne ses dis­po­si­tions pour s’as­su­rer contre les risques. Pen­dant ce temps, il fau­drait gar­der les pa­ri­tés in­chan­gées par rap­port à l’an­cienne mon­naie unique, en ayant une po­li­tique mo­né­taire stricte. Ce­la im­pli­que­rait que tous les Etats soient d’ac­cord et sou­tiennent notre mon­naie. A l’in­verse, une sor­tie uni­la­té­rale condui­rait pro­ba­ble­ment à une dé­va­lua­tion, face à la mon­naie al­le­mande. Dans ce cas, cette créa­tion de mon­naie consti­tue­rait un nou­vel im­pôt sur les Fran­çais.

« Cette créa­tion de mon­naie consti­tue­rait un nou­vel im­pôt sur les Fran­çais »

Ma­rine Le Pen sou­haite que tout le monde ac­quitte l’im­pôt sur le re­ve­nu.

C’est dé­jà le cas ! Je vous rap­pelle que la CSG ( NDLR : contri­bu­tion so­ciale gé­né­ra­li­sée) est un im­pôt et qu’elle pèse sur tous les re­ve­nus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.