En Bié­lo­rus­sie, ils vont au bu­reau… nus

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

SI LES BIÉLORUSSES ont es­sayé le na­tu­risme au bu­reau, c’est pour ré­pondre — avec hu­mour — à un lap­sus du pré­sident Alexandre Lou­ka­chen­ko. Le 23 juin, dans un dis­cours sur l’in­no­va­tion et les nou­velles tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion, le chef de l’Etat bié­lo­russe, qui vou­lait in­ci­ter ses conci­toyens à « se dé­ve­lop­per et tra­vailler » a dit qu’il fal­lait « se désha­biller et tra­vailler » (les deux termes sont pho­né­ti­que­ment proches en bié­lo­russe). Dès le len­de­main, ils sont plu­sieurs di­zaines à avoir pu­blié sur les ré­seaux so­ciaux des pho­tos d’eux dans le plus simple ap­pa­reil pour mon­trer qu’ils res­pec­taient les consignes de leur pré­sident. Au pou­voir de­puis vingt et un ans, Alexandre Lou­ka­chen­ko a été ré­élu en oc­tobre der­nier pour un cin­quième man­dat. Il est ré­gu­liè­re­ment ac­cu­sé de por­ter at­teinte aux droits de l’homme et de ré­pri­mer l’op­po­si­tion. Pas cer­tain que ces pho­tos mo­quant son lap­sus soient à son goût.

Des Biélorusses ont pris au pied de la lettre un lap­sus du pré­sident, qui a dé­cla­ré qu’il fal­lait « se désha­biller et tra­vailler ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.