« Be cu­rious, be alive, be cy­clette »

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ -

UNE PE­TITE cen­taine d’ad­mis­sibles ti­rés à quatre épingles viennent de s’as­seoir dans l’am­phi. L’heure de leur oral ap­proche, leur stress s’en­ten­drait presque. Les gar­çons sont raides dans leur cos­tume. Aux pieds des filles dansent en­core quelques éti­quettes de prix, ou­bliées sous la se­melle de leurs es­car­pins tout neufs. Le contraste est sai­sis­sant avec les en­thou­siastes « staf­feurs », ces élèves de pre­mière an­née char­gés d’or­ga­ni­ser l’ac­cueil des ad­mis­sibles, qui tour­billonnent au­tour d’eux en tee-shirt rouge, dan­sant pour dé­tendre l’at­mo­sphère et sur­tout faire la pro­mo­tion de leur école. Un an et un concours réus­si les sé­parent.

Comme toute marque, l’EM a un slo­gan — « be dis­tinc­tive » (soyez sin­gu­liers, en fran­çais) —, ap­puyé par un spot de pub où l’on voit des jeunes fon­cer vers le suc­cès avec une mine ra­dieuse, et ces mots : « be cu­rious », « be alive », « be cy­clette », clin d’oeil à la ville de Stras­bourg, où le vé­lo règne en maître. « On va vous par­ler de l’in­ter­na­tio­nal dans toutes les écoles, mais ici, vous al­lez par­tir une an­née en­tière, pas juste un se­mestre », in­siste Ma­rie Pfif­fel­mann, la di­rec­trice des études, avant d’em­brayer sur le sta­tut de l’école : pu­blique à 8 500 € l’an­née et ados­sée à la fa­cul­té, « comme Har­vard ». N’en je­tez plus ! TOUS IS­SUS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.