Même à Pa­ris, on tient à sa voi­ture

CIR­CU­LA­TION. 65 % des conduc­teurs de la ca­pi­tale jugent leur vé­hi­cule plus ra­pide que les tran­sports.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Ch­ris­tophe Na­j­dovs­ki, ad­joint au maire de Pa­ris, en charge des tran­sports FRÉ­DÉ­RIC MOUCHON

UN RÉ­SEAU de 1 350 bus, plus de 300 sta­tions de mé­tro, des RER, des mil­liers de Ve­lib’ et d’Au­to­lib’… En théo­rie Pa­ris est la ville idéale pour lâ­cher sa voi­ture et pro­fi­ter des tran­sports en com­mun ou des sys­tèmes de lo­ca­tion en libre-ser­vice. La mise en place après-de­main dans la ca­pi­tale de res­tric­tions de cir­cu­la­tion pour les véhicules les plus pol­luants de­vrait ache­ver de convaincre les au­to­mo­bi­listes les plus ac­cros à leur voi­ture. Mais beau­coup res­tent at­ta­chés à leur au­to­mo­bile ou à leur deux-roues pour des rai­sons ob­jec­tives : 65 % es­timent que la voi­ture reste le moyen de dé­pla­ce­ment le plus ra­pide.

C’est le prin­ci­pal en­sei­gne­ment d’une étude réa­li­sée à la de­mande de la mai­rie sur la base d’un ques­tion- naire rempli par 1 127 conduc­teurs, in­ter­ro­gés à dif­fé­rents points d’en­trée de l’hy­per­centre.

D’après cette en­quête, que nous vous dé­voi­lons, un quart de ceux qui roulent dans Pa­ris en voi­ture, scoo­ter ou mo­to se sentent mieux der­rière leur vo­lant ou leur gui­don que dans une rame de mé­tro ou un bus.

« D’après notre en­quête, seuls 22 % des conduc­teurs in­ter­ro­gés ont réel­le­ment be­soin d’un vé­hi­cule et plus de la moi­tié font des tra­jets à l’in­té­rieur de Pa­ris, mais les gens sont prag­ma­tiques et pri­vi­lé­gient le mode de dé­pla­ce­ment qu’ils es­timent le plus ef­fi­cace et le plus confor­table pour eux, re­con­naît l’ad­joint au maire de la ca­pi­tale char­gé des tran­sports, Ch­ris­tophe Na­j­dovs­ki. C’est la preuve qu’il faut re­voir l’es­pace pu­blic pour sé­cu­ri­ser da­van­tage les pistes cy­clables et faire en sorte que les lignes de bus aillent plus vite. »

La mai­rie lan­ce­ra donc ven­dre­di une concer­ta­tion pu­blique vi­sant à re­struc­tu­rer le ré­seau de bus pa­ri­sien, qui n’a pas évo­lué de­puis les an­nées 1950. Ob­jec­tif : re­des­si­ner les lignes pour mieux des­ser­vir les ar­ron­dis­se­ments si­tués en pé­ri­phé­rie de la ca­pi­tale.

« C’est la preuve qu’il faut faire en sorte que les lignes de bus aillent plus vite »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.