Les couacs de l’hy­dro­lienne d’Oues­sant

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - NO­RA MO­REAU

Fi­nis­tère. L’île d’Oues­sant vit une ré­vo­lu­tion en termes d’éner­gies ma­rines re­nou­ve­lables. Le 5 no­vembre 2015, la com­mune, iso­lée, était la toute pre­mière de France ali­men­tée par une ma­chine pro­dui­sant de l’élec­tri­ci­té grâce aux cou­rants ma­rins : l’hy­dro­lienne Sa­bel­la D10 a été im­mer­gée en juin par 55 m de fond à 2 km des côtes, non loin du phare de Ké­réon, dans le pas­sage du From­veur — l’un des cou­rants les plus puis­sants et dan­ge­reux d’Eu­rope.

De­puis des mois, la tur­bine avait été ou­bliée. Jus­qu’à ce que l’on réa­lise, sur l’île de 800 ha­bi­tants, qu’elle ne pro­dui­sait plus un seul KW de­puis fé­vrier. « Nous avons ren­con­tré un pro­blème lors de la pose, ex­plique Jean-François Da­viau, pa­tron de Sa­bel­la. Un câ­blage a été en­dom­ma­gé. » La ma­chine, qui de­vrait pro­duire jus­qu’à 15 % des be­soins de l’île dès oc­tobre, n’a pas dé­pas­sé les 5 % jus­qu’à fin fé­vrier. « C’est à cette pé­riode que nous avons choi­si de la dé­bran­cher, pour évi­ter des dom­mages ir­ré­ver­sibles », ajoute le chef d’en­tre­prise, qui rap­pelle que cette tech­no­lo­gie « n’est pas en­core ba­na­li­sée » et que l’hy­dro­lienne « vient de ter­mi­ner une pre­mière phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion pas aus­si sa­tis­fai­sante qu’es­comp­té, mais dont on n’a pas à rou­gir ».

Nou­veau rac­cor­de­ment à la ren­trée

La tur­bine de 100 t est re­par­tie à Brest pour un « contrôle tech­nique » avant un nou­veau rac­cor­de­ment à la ren­trée. Du cô­té in­su­laire, on es­père que le pro­jet amé­lio­re­ra les condi­tions de vie sur l’île. « C’est une très bonne idée, mais ils au­raient peut-être dû com­men­cer leur pre­mière phase de test dans un cou­rant moins violent que ce­lui-ci, es­time Mae­va, 26 ans. Si vous sa­viez le nombre de nau­frages qu’on a eu dans le pas­sage du From­veur. C’est aus­si beau­coup d’ar­gent dé­pen­sé pour peu de ré­sul­tats. »

D’autres Oues­san­tins croisent les doigts. Guy­laine, 49 ans, et Jac­que­line, 53 ans, sont du même avis : « C’est une res­source d’ave­nir et ça au­rait été éton­nant que tout fonc­tionne bien la pre­mière an­née. » Le maire, De­nis Pal­luel, ajoute : « On sou­tient le pro­jet de­puis le dé­but, et ce n’est pas pour quelques pe­tites dif­fi­cul­tés qu’on lâ­che­ra le mor­ceau. »

Au large d’Oues­sant, le 25 juin 2015. L’hy­dro­lienne est im­mer­gée mais la pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té n’a pas at­teint l’ob­jec­tif fixé et s’est ar­rê­tée en fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.