Pour Ba­roin, Hol­lande c’est… la Co­rée du Nord

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

C’EST CE QUI s’ap­pelle co­gner sans for­cé­ment avoir le sens de la me­sure. Fran­çois Ba­roin a dé­plo­ré hier à Pa­ris la baisse des in­ves­tis­se­ments en France en ci­blant la res­pon­sa­bi­li­té du chef de l’Etat. « On fuit notre ter­ri­toire, no­tam­ment de­puis que Fran­çois Hol­lande a adres­sé des mes­sages ab­so­lu­ment hal­lu­ci­nants, don­nant l’im­pres­sion que seules la Co­rée du Nord et la France étaient les der­niers pays mar­xistes », a lan­cé le pré­sident de l’As­so­cia­tion des maires de France (AMF), lors de la « ma­ti­née de travail » de son par­ti, les Ré­pu­bli­cains, sur les ins­ti­tu­tions.

L’an­cien mi­nistre de l’Eco­no­mie a aus­si dé­non­cé « le sa­cri­fice des col­lec­ti­vi­tés lo­cales » concé­dé se­lon lui par le pou­voir so­cia­liste « dans une né­go­cia­tion avec Bruxelles pour re­por­ter à 2017 la date des 3 % » de dé­fi­cit pu­blic par rap­port au PIB. « Les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales portent 70 % du po­ten­tiel du re­bond éco­no­mique, mais l’Etat s’est es­suyé les pieds sur le dos des col­lec­ti­vi­tés, sans dia­logue, sans dis­cus­sion, sans mé­thode », a-t-il mar­te­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.