L’équipe de France se donne à son pu­blic

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - DOMINIQUE SÉVÉRAC AVEC R.F.

CE MA­TIN, 23 Fran­çais, des femmes, des hommes mais aus­si des en­fants, se ré­veillent après avoir pas­sé leur meilleure nuit de l’an­née 2016. Ils étaient hier à l’en­traî­ne­ment des Bleus à Clai­re­fon­taine où 500 in­vi­tés ont as­sis­té à la séance et ils sont re­par­tis avec un bal­lon cha­cun lan­cé de­puis la pe­louse par les 23 Tri­co­lores.

La plu­part ont shoo­té au ha­sard. Payet et Kos­ciel­ny ont re­mis de près et de la main leur bal­lon à des per­sonnes qu’il avait choi­sies dans la tri­bune. Avant ce mo­ment de grâce pour les chan­ceux, la « par­tie » avait com­men­cé deux heures plus tôt par des sel­fies avec les Bleus, des maillots et des tu­niques tri­co­lores dé­di­ca­cés. Sa­gna res­te­ra le plus long­temps à s’of­frir à une foule ra­vie, pour ce pre­mier en­traî­ne­ment des hommes de Des­champs ou­vert au pu­blic de­puis le dé­but de l’Eu­ro, le 10 juin. Le sé­lec­tion­neur n’a rien mon­tré de ses in­ten­tions à quelques jours du quart de fi­nale France - Is­lande.

Pe­tite alerte pour Evra

Hier, il a construit quatre équipes de cinq élé­ments ap­pe­lés à s’op­po­ser sur un mi­ni-ter­rain et pen­dant cinq mi­nutes à tour de rôle. Les confron­ta­tions, ponc­tuées par des buts su­blimes de Mar­tial ou Griez­mann, entre autres, ont été d’une réelle in­ten­si­té. Dans un contact avec Pog­ba, Evra est mal re­tom­bé sur sa main gauche et s’est re­tour­né les doigts. Le staff mé­di­cal l’a ban­dé juste après que son co­équi­pier de la Juve lui lance : « Tu tombes parce que t’es fa­ti­gué ! ». Il n’y a pas de frac­ture. Evra don­ne­ra de ses nou­velles ce ma­tin en con­fé­rence de presse à 11 h 30, et par­le­ra peut-être de la ru­meur Mous­sa Sis­so­ko, qui pour­rait être ali­gné à droite dans un 4-4-2 di­manche face à l’Is­lande .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.