Ro­nal­do-Qua­res­ma, ami­ca­le­ment vôtre

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - SYLVIE DE MACEDO

ma­gique, soit le néant. Il a ses prin­cipes, ses idées, ses ca­prices aus­si. S’il a l’im­pres­sion de ne pas être com­pris et ai­mé, il tourne le dos, pour­suit Bölö­ni. Il avait un peu moins de talent que Ro­nal­do, mais aus­si moins de rêves et d’am­bi­tion. »

Ils ne se quittent ja­mais

Sous le maillot du Por­tu­gal, l’ai­lier de Be­sik­tas compte éga­le­ment deux fois moins de sé­lec­tions que son co­équi­pier. Il n’a d’ailleurs même pas été convo­qué pour les trois der­nières Coupes du monde. Il doit sa ré­sur­rec­tion à l’ac­tuel sé­lec­tion­neur, Fer­nan­do San­tos, qui l’a ap­pe­lé ré­gu­liè­re­ment ces 18 der­niers mois. Pour le plus grand plai­sir de Ro­nal­do. « Jouer avec Ri­car­do me man­quait beau­coup », avait confié la star du Real en oc­tobre 2014, après avoir mar­qué un but sur une passe dé­ci­sive de son ami. De­puis, Qua­res­ma en a dé­li­vré sept autres et ins­crit 5 buts.

Un re­gain de forme qui lui vaut d’être de­ve­nu ces der­niers mois le nou­veau chou­chou des Por­tu­gais. Mais CR7 n’en prend guère om­brage. Au contraire. A Mar­cous­sis, le camp de base de la Se­lec­çao, les deux hommes ne se quittent ja­mais. Ils mangent l’un à côté de l’autre, ar­rivent en­semble sur le ter­rain d’en­traî­ne­ment, ri­golent et se chambrent sans ar­rêt. Bal­lon au pied, ils aiment se lan­cer des dé­fis que le ca­pi­taine lu­si­ta­nien ne rem­porte pas tou­jours.

Chaque re­trou­vaille en sé­lec­tion a sou­vent don­né lieu à des échanges af­fec­tueux. En mars der­nier, on a ain­si vu Ro­nal­do, sur­pris de dé­cou­vrir son ami teint en blond, se mo­quer gen­ti­ment de lui. Quelques mois plus tôt, de re­tour d’un match en Rus­sie, ils avaient éga­le­ment pu­blié des pho­tos d’eux dans le cock­pit de l’avion, heu­reux comme des ga­mins. L’an der­nier, cette ami­tié a même été mise en scène sur les ré­seaux so­ciaux par l’équi­pe­men­tier de la star ma­dri­lène. Ce der­nier avait en­ve­lop­pé en­tiè­re­ment la voi­ture de son par­te­naire de p a p i e r a l u mi n i u m e n t a g u a n t CR7 des­sus, en ré­fé­rence à son nou­veau mo­dèle de chaus­sure. « Ce sont deux dia­mants. L’un plus brut que l’autre, sou­rit Bölö­ni. Mais s’ils sont ca­pables de tra­duire sur le ter­rain leur com­pli­ci­té, avec eux, le Por­tu­gal peut al­ler loin. »

Lis­bonne (Por­tu­gal), en 2003 et Mar­cous­sis (Es­sonne), hier.

Ro­nal­do (maillot blanc) et Qua­res­ma se sont connus au centre de formation du Spor­ting Por­tu­gal au tout dé­but des an­nées 2000. De­puis, leur ami­tié ne s’est ja­mais dé­men­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.