Le pré­sident drague les PME mais fâche le Me­def

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - M.PE.

Fran­çois Hol­lande a choi­si de pi­lo­ter le pacte de res­pon­sa­bi­li­té — 41 mil­liards d’al­lé­ge­ments de pré­lè­ve­ments pré­vus ac­cor­dés aux en­tre­prises — en met­tant le cap sur les pe­tites et moyennes en­tre­prises (PME). « Afin de mus­cler les créa­tions d’em­plois gé­né­rées par la re­prise, j’ai dé­ci­dé […] de consa­crer les 5 mil­liards res­tants ( NDLR : la 3e étape du pacte) au re­lè­ve­ment du cré­dit d’im­pôt pour la com­pé­ti­ti­vi­té et l’em­ploi et à la baisse de l’im­pôt sur les so­cié­tés des PME. » La CGPME (Con­fé­dé­ra­tion gé­né­rale du pa­tro­nat des pe­tites et moyennes en­tre­prises) s’en est mol­le­ment fé­li­ci­tée hier. Le Me­def, qui re­pré­sente da­van­tage les grandes so­cié­tés, lui, s’est étran­glé. « Fran­çois Hol­lande re­vient sur ses en­ga­ge­ments — à propos de la contri­bu­tion […] et prend les dé­ci­sions sans concer­ta­tion, dé­plore le porte-pa­role du syn­di­cat pa­tro­nal. Ce­la dé­truit la confiance. L’en­jeu, sur­tout avec le Brexit, était la baisse at­ten­due de l’im­pôt sur les so­cié­tés, que toutes les so­cié­tés étran­gères re­gardent lors­qu’elles ré­flé­chissent à s’ins­tal­ler en France. » « Via le CICE, le pré­sident fa­vo­rise les PME par rap­port aux grands groupes, il choi­sit l’em­ploi plu­tôt que la com­pé­ti­ti­vi­té », sou­pire un dé­pu­té de la com­mis­sion des Fi­nances, « mais Hol­lande a lié sa ré­élec­tion à l’in­ver­sion de la courbe du chô­mage… » Cô­té chefs d’en­tre­prise, les an­nonces avaient du mal à faire ou­blier la confir­ma­tion de l’en­trée en vigueur du compte pé­ni­bi­li­té, « une usine à gaz qui va nous ex­plo­ser au vi­sage ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.