Pé­nu­rie de gares rou­tières

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - V.V.

C’est tout le pa­ra­doxe. Si, se­lon les au­to­ca­ristes, le pu­blic a ré­pon­du pré­sent à la li­bé­ra­li­sa­tion du mar­ché du trans­port par autocar, qua­si­ment au­cune construc­tion ou mo­der­ni­sa­tion de gares rou­tières n’a été pré­vue pour ac­com­pa­gner ce dé­ve­lop­pe­ment. « A Pa­ris, par exemple, on a ap­por­té 30 000 à 40 000 voya­geurs, et tout ce qu’on nous pro­pose c’est un par­king, sans au­cun ser­vice qui nous coûte plu­sieurs mil­lions d’eu­ros, re­grette Pierre Gour­dain, di­rec­teur gé­né­ral de FlixBus France. C’est dé­plo­rable. On de­mande un peu de di­gni­té pour nos voya­geurs. » A ce jour, seule­ment 137 points d’ar­rêts plus ou moins amé­na­gés ont été re­cen­sés par l’Ara­fer (Au­to­ri­té de ré­gu­la­tion des ac­ti­vi­tés fer­ro­viaires et rou­tières). Il faut dire que le pro­blème est com­plexe. D’abord, dif­fi­cile de se lan­cer dans un plan d’in­ves­tis­se­ment consé­quent sans connaître vrai­ment les be­soins. En­suite, qui va payer ? Si la lo­gique vou­drait que le trans­por­teur mette la main à la poche, sa contri­bu­tion se­rait né­ces­sai­re­ment re­por­tée sur le prix du billet. Dif­fi­ci­le­ment en­vi­sa­geable pour un moyen de trans­port que les pou­voirs pu­blics sou­haitent ac­ces­sible au plus grand nombre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.