Le bou­lo­drome n’est plus in­ter­dit aux femmes

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - SO­LENNE DUROX

BRE­TAGNE. Les joueurs de boule bre­tonne de Tré­gueux, dans les Côtes-d’Ar­mor, se dé­fendent d’être des ma­chos. Pour­tant, pen­dant vingt-deux ans, le club lo­cal a été in­ter­dit aux femmes. Jus­qu’à ce que la maire de la com­mune, Christine Mé­tois, l’ap­prenne et me­nace de fer­mer le ro­bi­net à sub­ven­tions. Pas de dis­cri­mi­na­tion à la boule bre­tonne ! Mer­cre­di, les seize membres du bu­reau du club ont fi­na­le­ment vo­té à l’una­ni­mi­té en fa­veur de la mixi­té. Il faut dire que ce­la com­men­çait sé­rieu­se­ment à ja­ser dans la com­mune de 8 000 ha­bi­tants. Les femmes n’avaient pas le droit d’ac­cé­der au bou­lo­drome mais elles étaient néan­moins sollicitées pour pré­pa­rer les re­pas lors des ren­contres d’adhé­rents. La mo­ti­va­tion de cette in­ter­dic­tion ? « Le club a été fon­dé en 1995 par une bande de co­pains qui avait dé­ci­dé que ce­la se pas­se­rait entre hommes. La tra­di­tion a per­du­ré », ex­plique Gil­bert Co­las, le se­cré­taire de l’as­so­cia­tion. La pré­cé­dente mu­ni­ci­pa­li­té s’était dé­jà émue de la si­tua­tion, en vain. Lors d’un vote se­cret il y a quelques an­nées, le club de bou­listes avait à nou­veau confir­mé l’ex­clu­sion des femmes, neuf voix pour et six contre. « La dé­mo­cra­tie avait par­lé », ob­serve Gil­bert Co­las. Et les hommes avaient conti­nué à se réunir entre eux tous les mar­dis et sa­me­dis après-mi­di. La maire les ayant re­ca­drés, les hommes du club ont dé­ci­dé de mon­trer leur bonne vo­lon­té. Ils vont of­frir l’adhé­sion gra­tuite aux femmes jus­qu’à la pro­chaine as­sem­blée gé­né­rale, en mars 2017. « En­suite, elles de­vront payer comme nous », ex­plique Gil­bert Co­las. Il se­rait en ef­fet dom­mage que les hommes se sentent lé­sés par une dif­fé­rence de trai­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.