Bar­rage de Si­vens : le coup de grâce

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ -

LES OP­PO­SANTS AU BAR­RAGE DE SI­VENS, dans le Tarn, ont été confor­tés dans leur opi­nion que le pro­jet était bien illé­gal. Hier, le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Tou­louse a an­nu­lé une dé­cla­ra­tion d’uti­li­té pu­blique, qui per­met­tait de créer une re­te­nue d’eau sur des ter­rains pri­vés en ex­pro­priant. Il a éga­le­ment an­nu­lé l’au­to­ri­sa­tion de dé­fri­che­ment et la dé­ro­ga­tion à la loi sur les es­pèces pro­té­gées de ces ter­rains. Ce ju­ge­ment in­ter­vient un an et de­mi après l’aban­don du pro­jet ini­tial, dé­cré­té par la mi­nistre de l’Eco­lo­gie, Sé­go­lène Royal, après une longue oc­cu­pa­tion du site et la mort d’un jeune za­diste, Ré­mi Fraisse. Sur son compte Twit­ter, la dé­pu­tée éco­lo­giste Cé­cile Du­flot s’est im­mé­dia­te­ment fé­li­ci­tée du ju­ge­ment. Le pro­jet de Si­vens a été dé­cla­ré d’uti­li­té pu­blique en oc­tobre 2013, après le vote qua­si una­nime du conseil dé­par­te­men­tal du Tarn, mal­gré trois avis dé­fa­vo­rables ren­dus par le conseil scien­ti­fique ré­gio­nal du pa­tri­moine na­tu­rel et le Conseil na­tio­nal de la pro­tec­tion de la na­ture.

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.