Dans la voi­ture vo­lée, un bé­bé

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - ÉRIC PELLETIER

CE NE SONT que quelques mètres mais, sous le ca­gnard mé­di­ter­ra­néen, ces pas-là au­raient pu se trans­for­mer en che­min de croix.

Dans la non­cha­lance d’un dé­but d’après-mi­di, le mar­di 28 juin, dans le centre-ville de Gi­gnac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône), à un jet de pierre de l’aé­ro­port de Ma­ri­gnane, une au­to­mo­bi­liste sta­tionne sa Renault Cap­tur de­vant un dis­tri­bu­teur au­to­ma­tique. Glis­ser sa carte dans la ma­chine, com­po­ser le code « à l’abri des re­gards in­dis­crets » et ré­cu­pé­rer les cou­pures ne de­vrait prendre que quelques mi­nutes. D’or­di­naire, la jeune femme au­rait sans doute cou­pé le contact et ac­ti­vé le ver­rouillage des por­tières. Mais, cette fois-là, son nour­ris­son s’est en­dor­mi. A peine un brin d’air. Du coup, elle laisse tour­ner le mo­teur pour per­mettre à la cli­ma­ti­sa­tion de ra­fraî­chir l’ha­bi­tacle et se di­rige vers le dis­tri­bu­teur.

En une se­conde, deux mi­nots à l’al­lure svelte sur­gissent de nulle part. L’un d’eux s’ins­talle au vo­lant et dé­marre en trombe. La mère de fa­mille a juste le temps de se re­tour­ner et de hur­ler : « Mon en­fant ! Mon en­fant ! » Les vo­leurs en­tendent-ils ses cris ? Sont-ils dé­sta­bi­li­sés par le pe­tit em­maillo­té sur la ban­quette ar­rière qu’ils n’ont ma­ni­fes­te­ment pas vu ? Ils en­tament en tout cas un gym­kha­na au mi­lieu de la cir­cu­la­tion, tan­tôt pi­lant, tan­tôt ac­cé­lé­rant. Un couple d’au­to­mo­bi­listes a en­ten­du les hur­le­ments de la ma­man. Le temps de réa­li­ser, le conduc­teur se lance à la poursuite de la Renault et fi­nit par la rat­tra­per 300 m plus loin. L’homme des­cend, ar­rive au ni­veau de la por­tière, se re­trou­vant nez à nez avec les vo­leurs qu’il somme de rendre l’en­fant. Contre toute at­tente, le pas­sa­ger de la Cap­tur lui tend tran­quille­ment le bé­bé, avant de re­mon­ter à l’in­té­rieur de la voi­ture qui fi­nit par se perdre dans la cir­cu­la- tion. Au moins le bam­bin est-il sauf.

L’en­quête va vite. L’un des au­teurs pré­su­més est en ef­fet bien connu dans le sec­teur qu’il écume : se­lon une source po­li­cière, il est dé­non­cé par un té­moin et confon­du par les images de vi­déo­sur­veillance. L’après­mi­di même, les en­quê­teurs du com­mis­sa­riat de Ma­ri­gnane sont chez lui pour lui pas­ser les me­nottes. Ils n’ont au­cun mal à tom­ber sur son com­plice pré­su­mé, ar­rê­té quelques heures plus tard. Même la voi­ture est re­trou­vée.

Le conduc­teur a été mis en exa­men et écroué. Le pas­sa­ger, au ca­sier moins lourd, se­ra convo­qué pour être ju­gé de­vant un tri­bu­nal. Un tri­bu­nal pour mi­neurs : ils n’ont cha­cun que 17 ans…

Pris en chasse par un couple d’au­to­mo­bi­listes, le mal­frat s’ar­rête, rend l’en­fant et re­prend sa course

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.