Go­mette et Pan­za­ni au che­vet des en­fants

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - Ch­ris­tine Dau­phin, in­fir­mière pué­ri­cul­trice CLAU­DINE PROUST

SES POU­PÉES en vrac au bout du lit, Ra­chel boude. La fillette de 4 ans fu­sille du re­gard la per­fu­sion qui aide ses pou­mons à prendre le des­sus sur une bron­chite asth­ma­tique. Les traces de feutre sur ses jambes disent qu’elle a dé­jà épui­sé les charmes du co­lo­riage. « Aux urgences, elle avait un peu peur. Main­te­nant, elle en a marre, alors les clowns, ça tombe bien ! » souffle sa ma­man. Mar­gue­rite jaune vif plan­tée dans le chi­gnon, te­nues ba­rio­lées, nez rouge et trucs à faire « pouêt » plein les poches, Hé­lène et Su­san­na, alias Colette Go­mette et Oli­via Pan­za­ni, entrent à pe­tits pas. Elles ont d’abord as­su­ré leur mi­nis­pec­tacle de ma­rion­nettes à doigts de­puis l’en­ca­dre­ment de la porte, at­ti­rant son at­ten­tion sans bous­cu­ler Ra­chel, qui mar­monne sa « peur des clowns ».

« Dès qu’on dit clown on pense tout de suite grosse ar­tille­rie, mais notre tra­vail est de tis­ser tout dou­ce­ment une re­la­tion avec l’en­fant », souffle Su­san­na, l’une des 100 clowns de l’as­so­cia­tion du Rire Mé­de­cin fon­dée par Ca­ro­line Sim­monds il y a vingt-cinq ans, qui in­ter­vient dans une quin­zaine d’hô­pi­taux. L’ir­rup­tion de Go­mette et Pan- za­ni au ser­vice de pé­dia­trie de l’hô­pit a l i n t e r c o mmu­nal d e C r é t e i l (APHP), deux fois par se­maine, est at­ten­due de tous. Ces ma­tins-là, les clowns as­sistent à la trans­mis­sion, réunion où les équipes du soir passent le re­lais aux soi­gnants de jour. Hé­lène et Su­san­na en res­sortent avec la liste de ceux à voir en prio­ri­té. De 2 mois à 10 ans, quinze en­fants peuvent être hos­pi­ta­li­sés ici. « L’hô­pi­tal, c’est an­gois­sant. Les cl owns per­mettent de dé­dra­ma­ti­ser. Ils ont été for­més aux pa­tho­lo­gies, au dé­ve­lop­pe­ment psy­cho­mot e u r d e s e n - fants », sou­ligne Ch­ris­tine Dau­phin, in­fir­mière pué­ri­cul­trice et cadre de ce ser­vice.

Le Doc­teur Fouad Madhi, sort d’une chambre et tire Go­mette par la manche dans le cou­loir. Il fau­drait vite al­ler voir la pe­tite de 7 ans : « Gros blues : elle n’a pas sa ma­man, se trouve hos­pi­ta­li­sée pour la sixième fois. Très en co­lère ce ma­tin, elle a com­men­cé à s’op­po­ser aux soins, alors ça pour­rait ai­der. » Cinq mi­nutes, une say­nète de ba­garre entre clowns im­pro­vi­sée dans le fond de sa chambre et quelques « pouêts » de nez rouge plus tard, des cris joyeux s’échappent du lit. Dans la chambre du pe­tit Hus­seyn, 2 ans, dor­lo­té par son pa­pa, elles vont main­te­nant prê­ter as­sis­tance à des soins : « dé­tendre l’at­mo­sphère » dix mi­nutes avant une longue prise de sang, à la de­mande de l’in­fir­mière.

« On m’a pré­ve­nue qu’il risque d’être un peu co­quin », ex­plique Ka­rine, pré­pa­rant son cha­riot. Hus­seyn fait très vite le pitre en hur­lant de rire avec Go­mette et Pan­za­ni. Le clown qui apaise, lais­sant à la blouse blanche le rôle du « mé­chant qui pique, ça dis­so­cie les rôles et nous per­met de nous concen­trer sur le soin », confirme Ka­rine, en­trant à son tour en scène, avec masque de pro­toxyde d’azote pour cal­mer l’en­fant, et se­ringues. Le re­gard d’Hus­seyn, lé­gè­re­ment dans les vapes, reste tour­né vers les deux clowns qui ca­ressent son épaule d’une ma­rion­nette et d’une chan­son pai­sible. L’exa­men se passe en dou­ceur, Ka­rine sou­rit. « C’est un soin dont on sort sa­tis­fait, parce qu’on sait que l’en­fant n’en gar­de­ra pas un mau­vais sou­ve­nir. »

« L’hô­pi­tal, c’est an­gois­sant. Les clowns per­mettent de dé­dra­ma­ti­ser »

* A par­tir de 10 heures au parc des Buttes-Chaumont (XIXe). De 2,5 km à… 25 km, se­lon les ca­pa­ci­tés de cha­cun. www.le­ri­re­me­de­cin.org.

Hô­pi­tal in­ter­com­mu­nal de Cré­teil (Val-de-Marne), le 23 juin. Hé­lène, alias Colette Go­mette, vient faire rire les en­fants ma­lades.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.