Ja­lou­sie meur­trière en Ser­bie

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - G.T.

L’AF­FAIRE au­rait pu en res­ter là. Mais, en aper­ce­vant son ex-femme, Di­ja­na, au mi­lieu d’un groupe d’amis au ca­fé Ma­ki­ja­to, Si­ni­sa a vu rouge. « Je vais tous les tuer ! » au­rait me­na­cé ce Serbe de 38 ans en quit­tant les lieux. De re­tour, il avait entre les mains une arme au­to­ma­tique. Se­lon un té­moin, l’homme a d’abord ti­ré en l’air, puis a abat­tu Di­ja­na, 30 ans, une amie de celle-ci et trois autres per­sonnes, avant d’ou­vrir le feu au ha­sard sur les clients du ca­fé, fai­sant une ving­taine de bles­sés, dont plu­sieurs ont été griè­ve­ment at­teints.

Cette scène d’une ex­trême vio­lence s’est dé­rou­lée dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di en Ser­bie à Zi­tiste, ville de 3 000 ha­bi­tants au nord de Bel­grade. La ja­lou­sie se­rait le mo­teur de ce cri- me. L’au­teur des faits, qui se­lon plu­sieurs mé­dias avait été quit­té par sa com­pagne il y a plu­sieurs mois après dix ans de vie com­mune, a été ar­rê­té par la po­lice alors qu’il ten­tait de s’en­fuir. Le mi­nistre de l’In­té­rieur serbe s’est ren­du sur le lieu de la tue­rie sur­ve­nue vers 1 h 30 du ma­tin. « Nous sommes tous cho­qués que ce genre de choses ait pu se pro­duire, c’était un homme tran­quille qui n’avait pas de ca­sier ju­di­ciaire », a in­di­qué Ne­bo­j­sa Ste­fa­no­vic à la chaîne de té­lé N 1, confir­mant le mo­bile pas­sion­nel.

Des cen­taines de mil­liers d’armes en cir­cu­la­tion

Le mi­nistre a li­vré une autre pré­ci­sion : Si­ni­sa n’avait pas le droit de pos­sé­der ce fu­sil. Dé­tail illus­trant un des tristes hé­ri­tages de la guerre d’exYou­go­sla­vie du dé­but des an­nées 1990. En Ser­bie, la dé­ten­tion illé­gale d’armes à feu est mon­naie cou­rante. Se­lon la po­lice, il y en au­rait plu­sieurs cen­taines de mil­liers en cir­cu­la­tion. Des fu­sils et des gre­nades no­tam­ment. Ce risque per­ma­nent pour la sé­cu­ri­té pu­blique pré­oc­cupe les au­to­ri­tés. Le drame de Zi­tiste in­ter­vient au len­de­main d’un ap­pel lan­cé par le mi­nis­tère de l’In­té­rieur, de­man­dant aux dé­ten­teurs de ces armes de les res­ti­tuer dans les com­mis­sa­riats, et ce sans en­cou­rir de pour­suites.

L’an der­nier, au nord du pays, un homme ivre de 55 ans avait ou­vert le feu au ma­riage de son fils, tuant six per­sonnes, dont la ma­riée et ses pa­rents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.