Il a com­pa­ré Des­champs à Jé­sus

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - Le père Re­né-Luc DA­VID CHAR­PEN­TIER

LE PÈRE RE­NÉ-LUC, c’est Don Ca­mil­lo ver­sion 2.0. Deux jours après l’ou­ver­ture de l’Eu­ro, ce pas­sion­né de bal­lon rond a créé un vé­ri­table buzz en com­pa­rant Di­dier Des­champs à Jé­sus dans son ho­mé­lie ca­tho­dique re­trans­mise par l’émis­sion do­mi­ni­cale « le Jour du Sei­gneur » sur France 2. De­vant les pa­rois­siens de l’église Saint-Ro­main à Rouen, il se lan­çait alors dans une ana­lo­gie osée.

« En cette pé­riode d’Eu­ro, j’ai­me­rais vous po­ser une ques­tion : est-ce que vous connais­sez Di­dier Des­champs ? […] Vous le connais­sez, mais est-ce que vous l’avez dé­jà ren­con­tré ? […] Eh bien… il en est de même avec Jé­sus. Beau­coup de per­sonnes connaissent Jé­sus mais ne l’ont pas vrai­ment ren­con­tré. »

« Je coche les matchs des Bleus un an à l’avance »

De­vant leur té­lé­vi­sion, cer­tains fi­dèles af­fichent un sou­rire, d’autres ne sai­sissent pas l’al­lu­sion. « Une dame d’un cer­tain âge m’a confié qu’elle ne sa­vait pas qui était Des­champs, mais que grâce à moi ce n’était plus le cas », sou­rit ce­lui qui rem­plit la fonc­tion d’au­mô­nier des étu­diants de Mont­pel­lier (Hé­rault).

Au­teur d’un ou­vrage coup de poing in­ti­tu­lé « Dieu en plein coeur », le prêtre, né de père in­con­nu, est en­tré dans les ordres après une his­toire per­son­nelle com­pli­quée et une ado­les­cence ca­bos­sée mar­quée par la mort de son beau-père… gang­ster.

« C’était une des pre­mières fois que je par­lais de sport dans une de mes in­ter­ven­tions, s’amuse l’ec­clé­sias­tique âgé de 50 ans qui dé­ment avoir vou­lu faire par­ler de lui. Dans une in­ter­ven­tion comme celle-là, on cherche à cap­ter son au­di­toire, à l’ac­cro­cher avec une pointe d’hu­mour ? »

L’ho­mé­lie a eu les ré­sul­tats es­comp­tés. L’au­di­toire a dres­sé les oreilles et la Toile a im­mé­dia­te­ment ré­son­né de cette com­pa­rai­son au­da­cieuse. « Au len­de­main de l’ho­mé­lie, c’est par­ti en flèche et les res­pon­sables de l’émis­sion le Jour du sei- gneur, la plus vieille du PAF (NDLR : elle date de 1946), étaient ra­vis », s’amuse le père Re­né-Luc. De­main, il re­gar­de­ra, comme d’ha­bi­tude, les Bleus. « Dans mon agen­da, je coche un an à l’avance leurs matchs », as­sure ce sup­por­teur de l’OM. * du père Re­né-Luc. Ed.Aux Presses de la Re­nais­sance. 9,90 €

Rouen (Seine-Ma­ri­time). Dans son ho­mél­lie re­trans­mise en di­rect sur France 2, le père Re­né-Luc, fan de foot, a fait ré­fé­rence au sé­lec­tion­neur des Bleus, Di­dier Des­champs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.