Break et ba­rou­deur

TEN­DANCE. Les mo­dèles de breaks sur­éle­vés sé­duisent un pu­blic en quête d’aven­tures.

Aujourd'hui en France - - LE GUIDE DE VOTRE DIMANCHE - MATTHIEU TUREL

LA BER­LINE tra­di­tion­nelle, celle avec sa malle ar­rière, est en perte de vi­tesse. Au siècle der­nier, les mo­no­spaces lui avaient dé­jà taillé des crou­pières, et voi­ci que les cros­so­vers et les SUV s’y mettent à leur tour. En ef­fet, ces en­gins au look de 4 x 4 re­pré­sentent au­jourd’hui en­vi­ron 25 % des ventes de vé­hi­cules neufs.

Les breaks conti­nuent, eux, de sé­duire une clien­tèle à la re­cherche d’un grand vo­lume de coffre. Alors, les construc­teurs surfent sur cette mode du vé­hi­cule ba­rou­deur. Le concept est simple : prendre la base d’un mo­dèle exis­tant, sur­éle­ver la garde au sol de quelques cen­ti­mètres, et lui gref­fer tous les at­tri­buts du cra­pa­hu­teur : bou­cliers avant et ar­rière s pé­ci f i ques, pas­sages de roues plus pro­non­cés, ain­si que di­verses pro­tec­tions plas­tiques de la car­ros­se­rie.

Une spé­cia­li­té al­le­mande

Si Su­ba­ru a ou­vert la voie en 1995 avec l’Out­back, c’est Vol­vo qui a po­pu­la­ri­sé le concept deux ans plus tard. Le construc­teur sué­dois est d’ailleurs tou­jours pré­sent sur le cré­neau avec sa V60 Cross­Coun­try. Plus ré­cem­ment, les Fran­çais Peu­geot et Ci­troën s’y sont conver­tis : 508 RXH pour le pre­mier et C5 Tou­rer XTR pour le se­cond.

Mais les Al­le­mands res­tent les cham­pions. Bien qu’Opel dis­pose dans sa gamme de l’In­si­gnia Coun­try Tou­rer, c’est son ho­mo­logue Volks­wa­gen, qui ap­pa­raît comme le prin­ci­pal ar­ti­san de ce type de vé­hi­cule. Dans la ga­laxie du géant d’outre-Rhin, chaque grande marque pro­pose au moins une dé­cli­nai­son de ce type : Au­di (A4 et A6 All­road), Seat (Leon X-Pe­rience), Sko­da (Oc­ta­via Scout), et Volks­wa­gen (Golf All­track et Pas­sat All­track).

2 ou 4 roues mo­trices

Pour s e muer en par­fait aven­tu­rier, en­core faut-il être ca­pable de s’échap­per du ru­ban de bi­tume. Car une hau­teur de caisse plus im­por­tante ne fait pas tout. Pour ar- pen­ter un che­min boueux, rien de tel qu’une trans­mis­sion aux quatre roues. A ce pe­tit jeu, la Ci­troën C5 Tou­rer XTR ap­pa­raît comme la seule à n’avoir que la gueule de l’em­ploi : la Tri­co­lore n’est dis­po­nible qu’en simple trac­tion. Mais elle com­pense ce manque par sa sus­pen­sion hy­drau­lique, gage d’un conf o r t s o uver a i n. Tous les autres mo­dèles offrent la pos­si­bi­li­té d’op­ter pour une trans­mis­sion in­té­grale. Dans ce cas, on a af­faire à des sys­tèmes non per­ma­nents ca­pables de trans­fé­rer le couple sur l’es­sieu ar­rière en fonc­tion de la mo­tri­ci­té. Bien qu’ap­por­tant un sur­croît de sé­cu­ri­té, ces dis­po­si­tifs se ré­vèlent plus chers à l’achat, lé­gè­re­ment plus gour­mands en car­bu­rant et émet­tant ain­si da­van­tage de CO2. Mais d’ici la fin de l’an­née, l’Au­di A4 All­road étren­ne­ra une évo­lu­tion de son sys­tème Quat­tro. Ce­lui-ci per­met­tra no­tam­ment de di­mi­nuer les consom­ma­tions, et d’abais­ser les re­jets de pol­luants.

La Ci­troën C5 Tou­rer XTR n’est dis­po­nible qu’en trac­tion mais dis­pose d’une sus­pen­sion confor­table. La gamme Au­di A4 All­road de­vrait bien­tôt pro­po­ser un mo­dèle moins gourmand et moins pol­luant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.