Sur les pri­son­niers, c’est niet !

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - P.TH.

Gilles Si­meo­ni, le pré­sident du conseil exé­cu­tif de Corse, a écrit la se­maine der­nière au Pre­mier mi­nistre au su­jet des… « pri­son­niers po­li­tiques ». Une ter­mi­no­lo­gie re­je­tée en bloc au som­met de l’Etat. « Soyons pré­cis sur les termes em­ployés. Evi­tons de ré­pandre des contre-vé­ri­tés. Il n’y a pas de pri­son­nier po­li­tique. Il n’y au­ra pas d’am­nis­tie », ré­pond Ma­nuel Valls dans un en­tre­tien à « Corse-Ma­tin », pu­blié ce jour. Der­rière cette ba­taille sé­man­tique, il y a le dos­sier de la ving­taine de pri­son­niers corses. Ce ma­tin, tan­dis que le Pre­mier mi­nistre se ren­dra à la col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale de l’île, un ras­sem­ble­ment est pré­vu à l’ap­pel de l’as­so­cia­tion Su­li­da­ri­tà et de la sec­tion lo­cale de la Ligue des droits de l’homme pour de­man­der leur am­nis­tie ou, au moins, leur rap­pro­che­ment. Sur ce der­nier point en­core, Valls joue la fermeté. « Tout ce qui pou­vait être fait a été fait », dit-il, ex­cluant tout rap­pro­che­ment pour les as­sas­sins du pré­fet Eri­gnac, in­car­cé­rés en ré­gion pa­ri­sienne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.