Cet été, si on par­lait… de la fin de vie

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - CH­RIS­TINE MATEUS

AM­BIANCE TONGS et ber­mu­da pour par­ler de la fin de vie ? L’as­so­cia­tion est gon­flée mais elle a fait ses preuves. Hier, le Bus de la li­ber­té, conduit par des mi­li­tants de l’As­so­cia­tion pour le droit à mou­rir dans la di­gni­té (ADMD), est par­ti de Pa­ris pour se lan­cer dans la deuxième édi­tion de son tour de France es­ti­val. Le long des 23 étapes, les bé­né­voles aux lu­nettes do­rées ne dis­tri­bue­ront pas de flyers pour une soi­rée mais vous abor­de­ront pour vous po­ser une ques­tion : « Avez vous pen­sez à ré­di- ger vos di­rec­tives an­ti­ci­pées ? » C’est ce do­cu­ment sur le­quel on peut sti­pu­ler son choix d’ar­rê­ter ou non les trai­te­ments, dans le cas l’on se­rait at­teint d’une af­fec­tion grave et in­cu­rable en phase avan­cée ou ter­mi­nale, et dans l’im­pos­si­bi­li­té d’ex­pri­mer sa vo­lon­té.

Voi­là de quoi re­froi­dir votre séance bron­zage sur la plage non ? Si­mon, bé­né­vole de 28 ans, ri­gole. « Les gens ne s’at­tendent pas à ce qu’un jeune dé­barque en sou­riant pour leur par­ler de la fin de vie. Ce n’est pas un su­jet lé­ger mais on peut en par­ler sans ta­bou. Et l’été, on est plus dis­po­nible pour en­ga­ger cette ré­flexion. Nous ne sommes pas là pour faire si­gner des di­rec­tives an­ti­ci­pées mais pour in­for­mer les gens sur leurs droits. »

L’exemple de l’af­faire Vincent Lam­bert

L’ADMD, pré­si­dée par l’homme po­li­tique Jean-Luc Ro­me­ro, c’est plus de 68 000 adhé­rents dont 1 000 de moins de 36 ans. « L’an­née der­nière, on nous a beau­coup par­lé de Vincent Lam­bert, pré­cise Ch­ris­tophe Mi­chel, co­res­pon­sable de l’ADMD Jeunes. Les gens avaient bien com­pris qu’il était dans cette si­tua­tion parce qu’il n’avait pas écrit ses di­rec­tives an­ti­ci­pées. » Otage de son corps de­puis 2008 après un ac­ci­dent de la route, Vincent Lam­bert, âgé alors de 32 ans, de­vient té­tra­plé­gique, en état de conscience mi­ni­male et au coeur d’un mé­lo­drame fa­mi­lial, tou­jours en cours, sur l’ar­rêt ou non de ses trai­te­ments. Si l’ADMD sou­haite une loi lé­ga­li­sant l’eu­tha­na­sie « comme 90 % des Fran­çais », sou­ligne Mé­la­nie, autre bé­né­vole, ce n’est pas l’ob­jet de ce tour de France. « Nous ap­por­tons juste de l’in­for­ma­tion et res­pec­tons tous les points de vue », in­siste Ch­ris­tophe Mi­chel qui bran­dit, en guise de conclu­sion, un porte-clés por­tant le slo­gan : « Je veux avoir le der­nier mot. » le­pa­ri­sien.fr Ils passent leur été sur les routes pour par­ler… de la fin de vie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.