Con­ta­dor s’en re­met­tra-t-il ?

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Thi­baut Pi­not, lea­deur de la FDJ DA­VID OPOCZYNSKI

de sa for­ma­tion, qui passe de­vant lui avec 48’’ de re­tard sur le groupe des lea­deurs, dont Froome et Aru.

Dé­jà vic­time d’une lourde chute la veille, l’Es­pa­gnol est de nou­veau tom­bé hier. Après le cô­té droit, c’est la par­tie gauche de son corps (ge­nou, épaule) qui se re­trouve à son tour meur­trie. « Les choses ne se passent pas du tout comme je l’es­pé­rais, souffle le double vain­queur du Tour (2007 et 2009). Ça fait beau­coup de temps de per­du. C’est le cy­clisme. L’im­por­tant est de ne pas lâ­cher men­ta­le­ment. Mais ce n’est pas fa­cile… »

Son di­rec­teur spor­tif, Sean Yates, le sait : « Il souffre. Phy­si­que­ment et men­ta­le­ment. » Mais pour le clan Tin­koff, « l’ob­jec­tif au gé­né- ral reste le même ». Con­ta­dor en se­ra-t-il tou­te­fois ca­pable ? « On ver­ra, s’agace Yates. Je ne suis pas un p… de ma­gi­cien ! »

Après une nuit dif­fi­cile, Con­ta­dor s’était le­vé tôt, hier, pour se faire mas­ser. « L’an der­nier, au Gi­ro, il avait aus­si été tou­ché à une épaule avant de fi­nir par l’em­por­ter, rap­pelle son en­tou­rage. Il a juste be­soin de quelques jours tran­quilles. » « Ce qui ar­rive à Con­ta­dor est la faute à pas de chance, com­mente Thi­baut Pi­not. Ça tombe sur lui, de­main ça peut tom­ber sur un autre. » Le Fran­çais a concé­dé 11’’ après une pe­tite cas­sure à l’ar­ri­vée. « Mais ce ne sont pas ses pe­tites se­condes per­dues qui chan­ge­ront quelque chose à Pa­ris », as­sure-t-il. Dans la soi­rée, Tin­kov a pu­blié sur les ré­seaux so­ciaux un mes­sage as­su­rant que ses pen­sées al­laient à Con­ta­dor. Il était ac­com­pa­gné d’une photo de lui, po­sant fiè­re­ment aux cô­tés de Pe­ter Sa­gan.

« C’est la faute à pas de chance. Ça tombe sur lui, de­main ça peut tom­ber sur un autre. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.