Pouille se sur­passe, Gas­quet casse

Tour­noi de Wimbledon (hui­tièmes de fi­nale)

Aujourd'hui en France - - SPORTS - QUENTIN VASLIN

LE CAMP TRI­CO­LORE a connu hier des émo­tions contras­tées à Wimbledon. Com­men­çons par la bonne nou­velle avec la pre­mière ac­ces­sion à un quart de fi­nale d’un tour­noi du Grand Che­lem du jeune (22 ans) Lu­cas Pouille (no 32). Le na­tif de Grande-Synthe (Nord), gê­né par une dou­leur à la che­ville droite ap­pa­rue dans le 2e set, est al­lé au bout de la dou­leur et du sus­pense en écar­tant l’Aus­tra­lien Ber­nard To­mic (no 19) en cinq sets (6-4, 4-6, 3-6, 6-4, 10-8).

Sou­vent dé­crié pour son phy­sique dé­faillant lors des matchs à ral­longe, Lu­cas Pouille a dé­mon­tré que le ten­nis fran­çais pou­vait do­ré­na­vant comp­ter sur lui. Son as­cen­sion au clas­se­ment ATP est ful­gu­rante de­puis un an. Il a fi­ni l’an­née 2015 au 78e rang mon­dial. Au pro­chain tour, le Tri­co­lore af­fron­te­ra le vain­queur du match entre Ber­dych et Ve­se­ly. Hier soir, le match a été in­ter­rom­pu alors que les deux Tchèques étaient à deux manches par­tout.

Gas­quet in­cer­tain pour la Coupe Da­vis

La mau­vaise nou­velle pour le camp fran­çais est ve­nue de Ri­chard Gas­quet. Le duel qui de­vait op­po­ser le Bi­ter­rois à son ami Jo-Wil­fried Tson­ga a tour­né court. Le de­mi-fi­na­liste de la der­nière édi­tion du tour­noi lon­do­nien a dû rendre les armes, ter­ras­sé par une dou­leur au dos à 4 jeux à 2 dans la pre­mière manche. « Sur un coup droit, j’ai fait un mau­vais geste et j’ai res­sen­ti comme des coups de cou­teau. Ce sont des dou­leurs in­ter­cos­tales en haut à gauche, comme ce que j’avais eu avant le tour­noi de Bar­ce­lone (en avril) où j’avais ar­rê­té dix jours après », a ex­pli­qué le Fran­çais, qui a dû confier son sac à Tson- ga pour le sou­la­ger à la sor­tie du ter­rain. A l’ap­proche du quart de fi­nale de Coupe Da­vis en Ré­pu­blique tchèque du 15 au 17 juillet, l’in­quié­tude gran­dit à son su­jet. Les joueurs doivent re­joindre l’équipe de France et leur coach Yan­nick Noah à la fin du tour­noi lon­do­nien.

Seule conso­la­tion, la vic­toire sur aban­don per­met­tra à Tson­ga de ré­cu­pé­rer de son ma­ra­thon de la veille face à John Is­ner, rem­por­té 19-17 au cin­quième set. Au pro­chain tour, An­dy Mur­ray (GB/n° 2) va se dres­ser sur la route du Man­ceau après sa facile vic­toire contre Nick Kyr­gios (Aus/n° 15) 7-5, 6-1, 6-4. Deux Fran­çais en quarts sur le ga­zon lon­do­nien, on n’avait plus connu pa­reille per­for­mance de­puis l’an pas­sé avec Si­mon et Gas­quet. Mais seule­ment la deuxième fois en vingt-cinq ans !

Lu­cas Pouille exulte. Le jeune Fran­çais de 22 ans s’est qua­li­fié pour la pre­mière fois de sa car­rière en quarts de fi­nale d’un tour­noi du Grand Che­lem après avoir do­mi­né en cinq manches Ber­nard To­mic (no 19). Ri­chard Gas­quet, lui, a aban­don­né dès le pre­mier set (2-4) face à Jo-Wil­fried Tson­ga.

Wimbledon (Londres), hier. (à gauche)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.