Chan­tage au­tour de la bra­de­rie de Col­mar

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - MAR­TIN AN­TOINE

AL­SACE. Le tor­chon brûle entre le maire de Col­mar (Haut-Rhin) et l’as­so­cia­tion des com­mer­çants. En cause : l’ul­ti­ma­tum for­mu­lé par l’élu, Gil­bert Meyer : « Si les com­mer­çants ne s’ac­quittent pas de la par­ti­ci­pa­tion aux frais de sé­cu­ri­té du mar­ché de Noël 2015, ils ne pour­ront pas par­ti­ci­per à la bra­de­rie (NDLR : or­ga­ni­sée le 22 juillet). » Des pro­pos per­çus comme du chan­tage par Vincent Houl­lé, di­rec­teur de l’as­so­cia­tion les Vi­trines de Col­mar : « L’idée d’une par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière re­monte à fin jan­vier. A l’époque, il était ré­cla­mé 400 € par en­seigne. De­puis, au­cun ren­dez­vous ne nous a été ac­cor­dé pour par­ler de ce ta­rif. » La ville sou­hai­te­rait que cha­cun des 450 com­mer­çants par­ti­cipe aux frais. La me­nace ter­ro­riste l’avait conduite à re­cou­rir à des agents de sé­cu­ri­té pri­vés, moyen­nant une fac­ture consé­quente à ré­gler. Le maire de Col­mar de­mande dé­sor­mais une par­ti­ci­pa­tion de 200 € par com­mer­çant, payable jus­qu’à lun­di soir. In­ad­mis­sible pour Vincent Houl­lé. « Nous sou­hai­tons que tous les com­mer­çants de Col­mar soient sol­li­ci­tés et pas uni­que­ment les adhé­rents des Vi­trines de Col­mar. » Réu­nie lun­di, l’as­so­cia­tion a ré­cla­mé une de­mande écrite en bonne et due forme. Vincent Houl­lé pré­cise : « L’ul­ti­ma­tum est dé­sor­mais dé­pas­sé, pour nous, la bra­de­rie est an­nu­lée. » On a pour­tant peine à croire que Gil­bert Meyer aille jus­qu’à faire une croix sur cet évé­ne­ment car une par­tie du ti­cket d’en­trée (240 € + 70 € par mètre) est re­ver­sée à la com­mune. La dé­ci­sion du maire se­ra connue de­main ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.