Ar­naud Tsa­mere af­fûte ses vannes

RTL 2. L’hu­mo­riste ani­me­ra à par­tir de la fin août la ma­ti­nale de la sta­tion. Une pre­mière pour la­quelle il s’en­traîne ac­tuel­le­ment.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET RADIO - Guillaume Piau, di­rec­teur des pro­grammes de RTL 2 CA­THE­RINE BALLE

« BON­JOUR À TOUS et bienvenue, il est 7 h 6. » Ce ven­dre­di, dans les stu­dios de RTL 2 (Pa­ris VIIIe), Gré­go­ry Ascher et Ar­naud Tsa­mere an­noncent la mé­téo du jour et feuillettent le pro­gramme té­lé. Ce ven­dre­di pour­tant, l’hor­loge af­fiche 10 h 30. Le duo n’est pas à l’an­tenne : il se rode pour l a ma­ti­nale qu’ i l pré­sen­te­ra à par­tir du 29 août et qui s’in­ti­tu­le­ra « le Double Ex­pres­so RTL 2 ». Car si Ascher anime dé­jà « le Drive », de 16 heures à 19 heures, et les « Concerts très très pri­vés » sur la sta­tion… pri­vée, Tsa­mere n’a ja­mais tra­vaillé à la ra­dio.

Au mi­cro, l’hu­mo­riste de 41 ans, ré­vé­lé grâce à son hu­mour ab­surde dans « On n’de­mande qu’à en rire », lit la lettre d’une au­di­trice qui ra­conte son rêve, tout en se grat­tant la joue. « Je prends un taxi et je suis prise de ver­tiges et de vo­mis­se­ments… » « Eh bien, Lau­rence, ce n’est pas un rêve, mais un sou­ve­nir. Tu étais ivre morte », dé­clare Ar­naud Tsa­mere, tout sou­rire, en se tri­tu­rant les mains.

Jus­tine, une jour­na­liste du groupe qui joue pour l’oc­ca­sion les par­te­naires de jeu, prend le re­lais. « Est-ce que vous sa­vez qu’on a en moyenne 36 ap­pli­ca­tions sur notre smart­phone ? » in­ter­roge-t-elle. Tsa­mere re­garde son por­table et ri­gole : « Moi, j’en ai 150… Dont Im­pôts.gouv.fr, qui me sert très peu. » Après que Gré­go­ry Ascher a lan­cé un mor­ceau de Za­zie, les fu­turs ma­ti­na­liers s’in­ter­rompent. « Les ap­plis, c’est très bien. C’est le genre de su­jet ma­chine à ca­fé qu’on veut », com­mente Guillaume Piau, di­rec­teur des pro­grammes de RTL 2.

C’est ce der­nier qui a re­cru­té le duo Tsa­mere-Ascher en rem­pla­ce­ment de Ch­ris­tophe Ni­co­las (en poste de­puis neuf ans) et Sté­pha­nie Re­nou­vin (de­puis deux ans). « Il y a v a i t u n p e t i t t a s s e me n t d e l’au­dience », ex­plique Guillaume Piau (pour­tant, se­lon l es der­nières a udi e nces pu­bliées par Mé­dia­mé­trie, le « Grand Mor­ning » de RTL 2 a ga­gné 11 000 au­di­teurs en un an pour en at­ti­rer en moyenne 259 000). Le pa­tron des pro­grammes de la sta­tion mu­si­cale évoque un autre ar­gu­ment : « On vou­lait beau­coup plus de sou­rires, de sketchs, des nou­veaux jeux… J’ai pen­sé qu’avec Gré­go­ry en Mon­sieur Loyal mu­sique, Ar­naud se­rait par­fait dans le rôle du type dé­ca­lé. » Ce­la tombe bien : Ascher et Tsa­mere, qui se s o nt r e ncont r é s e n dé c e mbre quand le pre­mier a in­ter­viewé le se­cond, s’ ap­pré­cient et j ouent même au ten­nis en­semble. « Faire de la ra­dio, ce n’était pas un pro­jet, c’était un fan­tasme, as­sure l’hu­mo­riste. Cette pro­po­si­tion est tom­bée du ciel. »

Et le rythme de la ma­ti­nale ? « Je ne suis pas fê­tard, je suis un pa­pa tran­quille et ca­sa­nier, as­sure Ar­naud Tsa­mere. Me c ou­cher à 21 heures, ça ne me fait pas peur. » Ses soi­rées se­ront calmes, mais ses ré­veils as­su­ré­ment fes­tifs.

« J’ai pen­sé qu’Ar­naud se­rait par­fait dans le rôle du type dé­ca­lé »

Stu­dios de RTL 2 (Pa­ris VIIIe), le 17 juin. Ar­naud Tsa­mere se rode pour « le Double Ex­pres­so RTL 2 », qu’il pré­sen­te­ra à la ren­trée : « Cette pro­po­si­tion est tom­bée du ciel. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.