PSG, la po­li­tique de l’Au­triche

Aujourd'hui en France - - SPORTS - YVES LE­ROY

L’HI­VER, Schlad­ming peut être bouillant, fré­né­tique. C’est le cas quand 50 000 Au­tri­chiens se pressent en noc­turne à l’ar­ri­vée de la piste du Pla­nai pour le sla­lom le plus ré­pu­té de la sai­son de ski. La carte pos­tale se­ra beaucoup plus pai­sible pour les Pa­ri­siens, qui dé­barquent au­jourd’hui, en mi­lieu de jour­née, dans la sta­tion du Land de Sty­rie pour leur pre­mier stage de pré­pa­ra­tion. Après Ste­gers­bach (2012, 2013, 2014) et Laa An der Thaya (2015), le PSG a déménagé de quelques ki­lo­mètres mais conserve ses ha­bi­tudes au­tri­chiennes, dans une ré­gion qui ac­cueille ré­gu­liè­re­ment de nom­breuses équipes de foot ré­pu­tées (Ar­se­nal, AS Rome, Real Ma­drid…).

Neuf en­traî­ne­ments et un match en six jours

Ce n’est pas l’al­ti­tude que viennent cher­cher les ca­dors eu­ro­péens en Au­triche. Le vil­lage n’est si­tué qu’à un peu plus de 700 m et les bien­faits ne se­raient pas avé­rés pour un aus­si court sé­jour en haute mon­tagne. C’est plu­tôt l’en­vi­ron­ne­ment qui mo­tive le choix de Pa­ris et des autres grandes écu­ries. « On est beaucoup plus tran­quilles que si on al­lait en Eu­rope du Sud avec un pu­blic de pas­sion­nés. Là, il n’y a per­sonne », ex­plique-t-on au club. Et les Pa­ri­siens vont être ser­vis : le calme est to­tal. A l’op­po­sé du rythme pro­mis pen­dant le sé­jour aux Etats-Unis, dans moins de deux se- maines. Le pre­mier stage sert de pré­pa­ra­tion clas­sique, le se­cond de tour­née pro­mo­tion­nelle.

Le choix de l’Au­triche n’est ce­pen­dant pas uni­que­ment lié à ces consi­dé­ra­tions. Le PSG ar­rive dans le cadre d’un sé­jour or­ga­ni­sé par l’or­ga­nisme In­ter­na­tio­nal Football Camp Sty­ria, qui met aus­si en place son match ami­cal contre West Brom­wich (mer­cre­di à 17 h 30). Ce stage est donc spon­so­ri­sé par le pro­mo­teur, qui se charge de trou­ver des par­te­naires et ré­colte les re­cettes, ce qui li­mite son coût pour le PSG. La for­mule a éga­le­ment l’avan­tage de four­nir une offre clé en main au club : hô­tel quatre-étoiles su­pé­rieur, ter­rain na­tu­rel, ter­rain syn­thé­tique, salles de mus­cu­la­tion, de soins et de réunion, golf à proxi­mi­té… Tout est pré­vu, même les bou­teilles d’eau pour l’en­traî­ne­ment. Le cadre idéal pour un pro­gramme par­ti­cu­liè­re­ment char­gé : neuf en­traî­ne­ments et un match en six jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.