Un Vi­king sur un pla­teau

Doué et lau­réat avec style du quin­té de ré­fé­rence, VI­KING VA BENE dé­tient le po­ten­tiel pour sur­mon­ter son han­di­cap ini­tial et faire aus­si bien.

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - STÉPHAN FLOURENT

TI­TU­LAIRE DE TROIS VIC­TOIRES lors de ses cinq der­nières courses, VI­KING VA BENE (n°14) re­pré­sente un fa­vo­ri tout in­di­qué. Certes, il est contraint de rendre la dis­tance à douze ad­ver­saires de qua­li­té, mais son suc­cès ac­quis dans le quin­té du 26 juin à Vin­cennes plaide en sa fa­veur. A cette oc­ca­sion, il de­van­çait plu­sieurs ad­ver­saires qu’il re­trouve dans des condi­tions si­mi­laires. Bien que dé­bu­tant sur cet an­neau, une cn­quième vic­toire sur notre sol lui tend les bras.

ROMANESQUE comme l’an pas­sé. De­van­cé par notre fa­vo­ri dans le quin­té de ré­fé­rence, ROMANESQUE (n°6) a les moyens de prendre sa revanche car, con­trai­re­ment au pen­sion­naire de Fa­brice Sou­loy, il évo­lue en ter­rain conquis. En ef­fet, il s’est dé­jà pro­duit sept fois sur cet an­neau du Pla­teau de Soi­sy, où il a rem­por­té cette même course l ’ an pas­sé avant de dou­bler la mise un mois plus tard dans l’im­por­tant Prix Jean-Luc La­gar­dère.

ULULA BELLA res­pire la santé... Sans par­ve­nir à s’im­po­ser, ULULA BELLA (n°5) a été ir­ré­pro- chable lors de ses sept der­nières p r e s t a t i o ns p u i s q u e s o n p l u s mau­vais clas­se­ment est une 5e place. Ve­nant de s’in­ter­ca­ler entre nos deux pré­fé­rés, sa chance saute aux yeux.

...tout comme SU­PER ARIEL. Dé­ce­vante lors de son avant-der­nière course, SU­PER ARIEL (n°2) a re­mis les pen­dules à l’heure en s’im­po­sant au mois de mai sur un par­cours de vi­tesse. L’al­lon­ge­ment de la dis­tance ne de­vrait pas la contra­rier, car elle pos­sède des ré­fé­rences sur des par­cours de te­nue. Mal­gré sept se­maines d’ab­sence, elle peut se dis­tin­guer.

Un AR­TISTE bien pla­cé. Troi­sième du quin­té de ré­fé­rence, AR­TISTE DE JOUDES (n°8) re­pré­sente éga­le­ment une belle pos­si­bi­li­té, d’au­tant qu’il s’ agis­sait d’une course de ren­trée après quatre mois d’ab­sence. Avec quelques pro­grès, il est en passe de faire en­core mieux.

ALDERMAN et quelques autres. Dé­sor­mais pré­sen­té pieds nus pour ce bel en­ga­ge­ment au pre­mier éche­lon, ALDERMAN (n°9) de­vrait en toute lo­gique re­ve­nir sur le de­vant de la scène, à condi­tion tou­te­fois de res­ter sage. Il se­ra vu de­vant CAL­VIN BO­REL (n°1), à ne pas condam­ner sur son ré­cent échec au trot mon­té, et EL MAGO PELLINI (n°15).

Vin­cennes, le 26 juin. Sous la poigne de Björn Goop, VI­KING VA BENE a rem­por­té un franc suc­cès dans le Prix Bertrand De­loi­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.