L’ex-di­rec­trice dé­pen­sait sans comp­ter

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - SOLENNE DUROX

BRE­TAGNE. Le syn­di­cat in­ter­com­mu­nal d’eau et d’as­sai­nis­se­ment de Mi­ni­hy-Tré­guier (Côtes-d’Ar­mor) croule sous les dettes. La faute à une mau­vaise ges­tion et à l’an­cienne di­rec­trice qui me­nait grand train avec l’ar­gent pu­blic. Elle est pour­sui­vie pour dé­tour­ne­ments de fonds, faux et usage de faux. Dans un rap­port pu­blié le 7 juillet, la chambre ré­gio­nale des comptes dé­taille les folles dé­penses de la di­rec­trice. De 2011 à 2014, 135 000 € d’achats sans lien avec les ac­ti­vi­tés du syn­di­cat. L’an­cienne di­rec­trice a ain­si ac­quis une ber­line en la fai­sant pas­ser pour un uti­li­taire. Elle au­rait aus­si chan­gé les pneus de son 4 × 4 aux frais du contri­buable. Elle au­rait usé de deux cartes car­bu­rant pour des tra­jets per­son­nels. Epin­glées aus­si, l’ou­ver­ture de quatre lignes de té­lé­phone por­table ain­si que l’ac­qui­si­tion de ma­té­riel in­for­ma­tique et d’élec­tro­mé­na­ger à usage per­son­nel, no­tam­ment cinq or­di­na­teurs et trois im­pri­mantes. Autre dé­pense in­jus­ti­fiée : du ma­té­riel de jar­di­ne­rie et de la pein­ture. « D’après l’ex-di­rec­trice, une par­tie de cette pein­ture au­rait été ache­tée pour la ré­ha­bi­li­ta­tion des lo­caux mais, faute d’uti­li­sa­tion, elle ad­met avoir ré­cu­pé­ré cer­tains ma­té­riels pour son usage per­son­nel », ob­serve le rap­por­teur. En­fin, de nom­breuses fac­tures d’achat de cham­pagne et de whis­ky ont été re­trou­vées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.