« On a dé­jà ga­gné l’Eu­ro »

Fré­dé­ric de Vin­celles,

Aujourd'hui en France - - LA UNE - Pro­pos re­cueillis par CARINE DI­DIER

DI­MANCHE DER­NIER, M6a bat­tu son re­cord d’au­dience his­to­rique — 17,1 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs de­vant France - Is­lande. Ce soir, alors qu’elle dif­fuse pour la première fois de­puis sa créa­tion la fi­nale d’une com­pé­ti­tion de foot, elle es­père dé­cro­cher le Graal. Son di­rec­teur général des pro­grammes, Fré­dé­ric de Vin­celles, y croit dur comme fer. Com­ment s’est pas­sé le ti­rage au sort qui vous a at­tri­bué la fi­nale ? FRÉ­DÉ­RIC DE VIN­CELLES. TF 1 et M 6 étaient d’ac­cord sur la consti­tu­tion de deux lots de matchs à dif­fu­ser as­sez équi­tables en termes d’au­diences po­ten­tielles. Dans l’un fi­gu­rait le match d’ou­ver­ture, dans l’autre la fi­nale. En jan­vier, lors du ti­rage au sort, Phi­lippe Bony, le di­rec­teur ad­joint des pro­grammes de M 6, a eu la main heu­reuse. Nous avions ima­gi­né une fi­nale France - Por­tu­gal ou France - Bel­gique. Les re­cords his­to­riques d’au­dience ont tou­jours été réa­li­sés avec des matchs France - Por­tu­gal sur TF 1 lors de la Coupe du monde 2006 (22,2 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs) et sur France 2 lors de l’Eu­ro en 2000 (18,3 mil­lions). Vous cher­chez à ga­gner le match de l’au­dience ou ce­lui de l’image ? Battre le re­cord de 22,2 mil­lions se­rait for­mi­dable. Mais on a dé­jà ga­gné l’Eu­ro en termes d’image. Nous avons no­tam­ment in­no­vé au ni­veau tech­no­lo­gique avec un sys­tème de té­lé­por­ta­tion vir­tuelle, où Di­dier Des­champs, à la fin de la de­mi-fi­nale à Mar­seille, sem­blait par exemple sur notre pla­teau. Et ce soir, nous pro­po­se­rons aux té­lé­spec­ta­teurs de suivre le match en fran­çais ou en por­tu­gais, avec les com­men­taires de la chaîne RTP. Vous avez ache­té la dif­fu­sion de onze matchs de l’Eu­ro 25 M€. Fi­nan­ciè­re­ment, cette opé­ra­tion est-elle ren­table ? Non, car le coût des droits de dif­fu­sion n’est pas com­pen­sé par les re­cettes pu­bli­ci­taires. Mais dif­fu­ser une fi­nale, c’est s’ins­crire dans l’his­toire comme une grande chaîne.

Le prix des pubs s’en­vole. M 6 a an­non­cé le prix d’un spot publicitaire pen­dant la fi­nale de l’Eu­ro. 270 000 € pour 30 se­condes et 320 000 € en cas de pro­lon­ga­tions. En dé­but de com­pé­ti­tion, un match de poule coû­tait 62 000 €. Si la France n’avait pas été en fi­nale, le prix au­rait été de 155 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.