Verts : une pri­maire de plus !

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

ELLES SONT BLEUE, ROSE et verte de­puis hier. Outre les pri­maires or­ga­ni­sées par la droite en no­vembre et celles du PS, pro­ba­ble­ment en jan­vier, il fau­dra comp­ter avec une pri­maire éco­lo en oc­tobre (ou­verte à la société ci­vile). Réuni en con­seil fé­dé­ral à Nantes (Loire-At­lan­tique), Eu­rope Eco­lo­gie-les Verts (EELV) a dé­ci­dé, hier, d’or­ga­ni­ser un tel scru­tin pour choi­sir son can­di­dat à la pré­si­den­tielle. Cette dé­ci­sion in­ter­vient alors que, mar­di, Ni­co­las Hu­lot a an­non­cé qu’il re­non­çait à se lan­cer dans la course à l’Ely­sée.

Le re­trait de l’ex-ani­ma­teur de té­lé­vi­sion a sti­mu­lé les stra­té­gies des éco­lo­gistes pour 2017, no­tam­ment celle de Cé­cile Du­flot, qui se pré­pare de longue date à l’échéance pré­si­den­tielle. Mais cette pri­maire contra­rie l’ex-mi­nistre du Lo­ge­ment. Ven­dre­di, elle s’est fen­due d’une longue lettre aux mi­li­tants verts pour leur ex­pli­quer tout le mal qu’elle pense d’un tel scru­tin. « La règle n’a souf­fert au­cune ex­cep­tion : une pri­maire pousse les can­di­dats à dire du mal des autres et en­core da­van­tage les can­di­dats les moins connus à ta­per sur les plus connus pour — no­tam­ment — que leur nom fi­gure dans le jour­nal », fus­tige Du­flot, forte d’une cer­taine no­to­rié­té après son pas­sage au gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.